Comment affiler votre couteau?

-->

Comment affiler votre couteau?

Pour commencer: il faut d’abord savoir si votre couteau est adapté à une telle opération. Est-il dentelé? Impossible. Vous abimerez votre cuir inutilement. Avec une lame recourbée ( comme un couteau à tête d’oiseau) ? Vous pourrez utiliser une ceinture de rasoir, pas une paddle. Avez-vous d’abord aiguisé votre couteau correctement ? Sinon vous passerez des heures à polir sans même obtenir un résultat satisfaisant.

Comme vous avez lu ce qui précède nous supposons que vous avez maintenant un couteau prêt à être poli dans les mains. Alors démarrons. Si vous utilisez un compound , des pâtes ou des sprays commencez avec la taille de grain la plus grossière. Vous commencez par placer le haut de la lame, (vers la pointe) contre le strop. En ce qui concerne l’angle, à vous de l’évaluer, ça n’est pas une science exacte. Vous vous rendrez compte rapidement s’il est correct: si le côté de la lame commence à briller plutôt que le tranchant vous devrez augmenter l’angle. Vous entendez un bruit de grattage ? Vous devrez alors réduire l’angle.

Commencez doucement

Ensuite vous tirez doucement le couteau le long du cuir vers le dos de la lame. Vous évitez ainsi de trancher votre cuir. A vous de juger si le mouvement est correct, vous devriez le « sentir ». Vous devrez passer tout le tranchant sur le strop, en déplaçant le couteau afin que le talon du couteau atteigne le strop a la fin du mouvement. Regardez pour cela les illustrations et la vidéo.

Attention au « ventre »!

L’idéal est d’appliquer un mouvement souple mais ferme lorsque vous passez le ventre de la lame sur le cuir. Cela est relativement facile. C’est très important car cela permet de polir suffisamment la partie de la lame que vous utilisez le plus. Vous exercez une légère pression mais pas trop forte. Une pression trop forte risque d’endommager votre lame et augmente le risque d’accidents.

Finition

Répétez ce mouvement jusqu’à ce que vous n’observiez plus d’amélioration. Si vous le souhaitez vous pouvez alors passer à un grain plus fin. Lorsque vous avez terminé, vous passez une ou deux fois le tranchant très doucement sur le cuir avec seulement le poids du couteau. Cela consiste à la finition et au nettoyage de votre travail de polissage. The finishing touch.

Rafraichir votre cuir

Au bout d’un certain temps vous remarquerez que votre cuir noirci. C’est très bon signe! C’est le métal que vous avez poli qui laisse des traces noires. Puis vous remarquerez aussi que votre cuir commence à briller. C’est un moins bon signe car cela signifie que l’efficacité de votre cuir diminue.

Un cuir est plus efficace lorsqu’il est un peu rugueux. Vous remarquerez qu’un cuir que vous avez rafraichi polira votre lame plus rapidement. Ce rafraichissement n’est pas compliqué, plusieurs techniques sont possibles.

Vous pouvez dégrossir votre cuir avec précaution avec une brosse en acier. Allez-y doucement au début et tentez de sentir quelle pression il faut exercer pour retrouver la rugosité du cuir. Vous pouvez également utiliser une scie. En passant la scie latéralement sur le cuir vous rendrez sa rugosité à votre cuir. Faites quand même attention de ne pas endommager votre cuir.