Commandé avant 19:00, expédié le jour même Expédition gratuite à partir de 50 € Retour gratuit sous 30 jours
9,3
Couteaux de cuisine
& ustentiles
Casseroles
& poêles
Aiguiser
& entretien
Couteaux
& multitools
Lampes
& batteries
Jumelles
& longues-vues
Extérieur
& équipement
NouveautésEnchères
Home Smart info Nouvelles Toujours plus de junkfood : la faute à notre cerveau reptilien !

Nouvelles

Toujours plus de junkfood : la faute à notre cerveau reptilien !

Ressentez-vous parfois ce désir incontrôlable pour une pizza ? L’appel du Kebab ? L’odeur du Mc Donald qui ne peut être ignorée ? Mais aussi le regret qui vous vient immédiatement après s’être empiffré de cochonneries… ? Bienvenue au club ! Maintenant accrochez-vous, il s’avère que c’est plus fort que nous ! Selon une récente étude, le reptile qui sommeille en nous serait responsable de nos envies de malbouffe.

La loi du plus fort

Selon une étude récente, notre aspiration à la restauration rapide est un héritage du passé. Nos ancêtres les plus primitifs vivaient à une époque où la loi du plus fort était à son apogée. Il y a 500 millions d’années, le cerveau des Homo sapiens était fait pour réagir rapidement à toute sorte de stimuli. Ils étaient constamment sur les qui-vive avec une seule chose en tête : manger ou être mangé… De là nous vient le cerveau de reptile : la partie de notre cerveau qui suit nos instincts avant même d’avoir le temps d’y penser.

La raison pour laquelle nous recherchons toujours à absorber toujours plus de gras ou de sucre tout en étant conscients de leur mauvaise effet provient de notre instinct de survie. Nos ancêtres avaient tendance à accumuler une réserve de graisse en anticipant les pénuries à venir. Notre cerveau reptilien fonctionne toujours de cette façon même si les périodes de famine appartiennent à l’histoire ancienne.

Dopamine

Lorsque nous consommons de la malbouffe, notre cerveau produit de la dopamine. Une enzyme à l’origine de la sensation du plaisir. Tout comme les drogues, nous avons besoin de toujours plus de fast-food pour satisfaire notre plaisir. En résulte un cercle vicieux auquel il est difficile d’échapper. Des études américaines menées en 2012 montrent cependant qu’il y a une grosse différence entre les réactions du système dopaminergique à la consommation de malbouffe (riche en sucre et en gras) à celle de la drogue ou l’alcool. Bien évidemment, chaque personne y réagit différemment.

La solution !

Sachant que nous avons un besoin de malsain de malbouffe, pourquoi ne pas essayer d’en faire une expérience culinaire ? Qui sait, peut-être aimons-nous cuisiner autant que nous aimons déguster ! Peut-être cela aiderait-il à satisfaire nos envies… Nous pensons que cela vaut la peine d’essayer. Après-tout, cuisiner soi-même est bien plus amusant et satisfaisant que d’aller au fast-food ou de se faire livrer une pizza ! Vous pouvez faire vos propres pizza facilement en utilisant la pierre à pizza BioLite. Utilisez ensuite votre coupe pizza afin de la couper sans effort et il ne vous reste plus qu’à déguster. Vous préférez les burgers ? Nous aussi ! C’est pourquoi nous vous proposons de les faire directement sur le feu grâce à l’appareil à burger en fonte de Petromax. Vous salivez pour des bonnes crêpes maison ? Pas de problême, nous avons tout ce qu’il vous faut !