Commandé après 19:00, expédié lundi Expédition gratuite à partir de 50 € Retours acceptés jusqu'au 31 janvier 2019
9,3
Couteaux de cuisine
& ustensiles
Casseroles
& poêles
Aiguiser
& entretien
Couteaux
& multitools
Lampes
& batteries
Jumelles
& longues-vues
Extérieur
& équipement
NouveautésEnchères
Home Smart info Information Que signifie ce rapport sur les cancérigènes sur l'emballage de mon couteau?

Information

Que signifie ce rapport sur les cancérigènes sur l'emballage de mon couteau?

Sur certains emballages de marques américaines, vous rencontrez des avertissements dérangeants. Des autocollants qui vous alertent de la présence de cancérigènes par exemple. Mais que signifie réellement ce rapport sur la «Proposition 65»?

Les Américains sont des grands fans des avertissements. Ils en mettent partout. Sur certains emballages de couteaux, vous pouvez voir des avertissements qui sont assez alarmants. L'un des avertissements les plus explicites est celui-ci:

WARNING: This product contains chemicals known to the State of California to cause cancer and birth defects or other reproductive harm.

Version traduite :

AVERTISSEMENT : Ce produit contient des éléments chimiques connus par l’Etat de Californie comme cause de cancer, malformations à la naissance et autres ou d'autres problèmes de reproduction.

C'est toute une déclaration. Et vous le trouverez sur de nombreux emballages de grandes marques. Vous pouvez lire ce texte sur tous les emballages des couteaux Buck Knives. ESEE Knives mentionne également cette déclaration inquiétante sur son emballage. Mais qu'est-ce que cela signifie vraiment ? Ces couteaux, en plus de leur coupe tranchante, représentent-ils un danger de mort sur le plan chimique ? 

Buck warning

California Proposition 65

Non, heureusement non. La notification ci-dessus est le résultat de la Proposition 65 de la Californie, une loi de 1986 qui porte officiellement le nom de The Safe Drinking Water and Toxic Enforcement Act of 1986. Cette loi stipule que les fabricants qui utilisent un produit ou un élément chimique d'une liste déterminée par l'État dans leur processus de production doivent mettre la notification sur l'emballage.

Quelles sont ces substances ?

La liste des produits chimiques pour lesquels vous trouverez un autocollant sur l'emballage est longue. Au moment de la rédaction du présent rapport, plus de 800 ressources étaient disponibles. Du chlore et des substances liées au chlore à la cocaïne et à l'alcool. Strictement parlant, il s'agit de substances pour lesquelles vous avez une chance d'avoir de tels problèmes après une exposition d'au moins 1 sur 100 000. Vous ne trouverez nulle part quelle est l’importance de cette exposition et de quel façon vous pourriez y être exposé.

Pourquoi y a-t-il un message sur l'emballage de mon couteau ?

Avec une liste aussi longue, et qui est révisée chaque année, il y a de fortes chances que quelque part un élément qui se trouve (indirectement) sur la liste soit utilisé. Par exemple, l'utilisation du laiton suffit pour un autocollant Proposition 65. Le laiton contient une quantité minime et négligeable de plomb. Et c'est sur la liste. Donc un couteau avec une mitre en laiton reçoit un autocollant. Ou lorsque couteaux sont dégraissés à fond avec de l’alcool industriel avant d’être collés : autocollant. Un matériau de poignée contenant des phénols : autocollant. Quelques lubrifiants : autocollant. 

Par conséquent, de nombreuses entreprises fabricants des produits pouvons se retrouver en Californie prennent les devants et utilisent ces autocollants effrayants. Mieux vaut prévenir que guérir.

Vous pourriez donc rencontrer beaucoup plus de ces autocollants lors d’un voyage aux Etats-Unis. Des écouteurs aux tasses à café et des réfrigérateurs aux tatouages.  Cela étant dit, ces avertissements ne veulent pas dire que vous êtes en danger.

Cette loi est-elle absurde ?

Beaucoup de personnes sont d'avis que cette loi est dépassée. Cela ne veut pas dire que la loi est absurde. Il est vrai que les subtances dont nous parlons sont plus ou moins nocives. Cependant, on peut aussi dire que ce risque est négligeable pour les couteaux que nous vendons. Tant que vous ne mangez pas les mitres en laiton de votre couteau, et que vous lavez le couteau avant de l'utiliser, les risques sont minimes. Sinon, la vente de ce type de produit serait complètement interdite et ne serait pas seulement accompagnée d'un texte de mauvais augure.