Commandé avant 19:00, expédié le jour même Expédition gratuite à partir de 50 € Retours acceptés jusqu'au 31 janvier 2020
9,4
Couteaux de cuisine
& ustensiles
Casseroles
& poêles
Aiguiser
& entretien
Couteaux
& multitools
Lampes de poche
& piles
Jumelles
& longues-vues
Extérieur
& équipement
NouveautésEnchères
Home Smart info Information Tout ce qu'il faut savoir sur les washers et roulements à billes des couteaux de poche

Information

Tout ce qu'il faut savoir sur les washers et roulements à billes des couteaux de poche

Pour qu’un couteau de poche s’ouvre et se ferme correctement, un support doit être placé entre la lame et le cadre. Il peut s’agir d’une rondelle plate aussi appelée washers mais aussi de roulements à billes. Au sein même de ces options, différents matériaux jouent également en rôle, chacun avec leurs avantages et inconvénients. Nous les avons répertoriés pour vous.

Washers pour couteaux de poche

Un washer est une rondelle plate située autour du pivot. En général, plus le washer est grand, plus la lame est stable. Vous utilisez votre couteau intensivement, alors préférez une construction avec des grands washers. Dans la catégorie des washers, il existe deux matériaux courant : le bronze phosphoreux et le Teflon®.

Washers en bronze phosphoreux

Washers en bronze phosphoreux

Le bronze phosphoreux est le matériau le plus populaire pour les washers. Ces rondelles en cuivre sont connues pour être l’option la plus solide pour un couteau de poche. Le matériau lui-même est un alliage de cuivre contenant du phosphore et de l’étain. Il est assez résistant et grâce à l’ajout de phosphore, il est résistant à la corrosion contrairement au cuivre pur.

Le bronze phosphoreux a un faible coefficient de friction ce que le rend parfait pour l’ouverture et la fermeture en douceur d’un couteau de poche. Les washers sont également moins susceptibles de souffrir de la saleté contrairement aux roulements à billes. Vous devriez cependant veiller à toujours lubrifier le bronze phosphoreux. Il ne fonctionne pas très bien à sec et peut donc s’user plus rapidement. Un petit prix à payer compte tenu des avantages qu’offrent les rondelles en bronze phosphoreux.

Washers en téflon

Washers en Teflon®

Le téflon fabriqué par DuPont est un matériau particulier. Vous le connaissez surement dans la cuisine mais, à l’origine, il a été développé pour la NASA lors de la conception de navettes spaciales. En tant que revêtement anti-adhésif pour poêles, vous connaissez déjà ses propriétés glissantes. Cela en fait donc un matériau parfait pour prévenir la friction entre la lame et le cadre d’un couteau de poche. Un grand avantage du téflon est qu’il fonctionne en douceur même à sec, sans graisse ni huile. Un couteau de poche avec rondelles en téflon peut être simplement rincé sous l’eau chaude pour le nettoyer. Bien sûr une goutte d’huile ne fera jamais de mal à un couteau !

Ce matériau a cependant aussi ses inconvénients. Le téflon peut se presser lorsque la force latérale exercée est trop forte. Rien qui ne puisse causer des problèmes de fonctionnement à votre couteau mais il s’agit tout de même d’une différence comparé aux washers en bronze.

Roulements à billes pour couteaux de poche

En raison de la popularité croissante des couteaux de poche avec flipper, vous trouvez de plus en plus de roulements à billes. Autrefois seulement présents sur les couteaux hauts de gamme, les modèles abordables sont désormais aussi dotés de ces roulements à billes. Les billes faisant office de rouleaux entre la lame et le cadre du couteau, ceux-ci ont souvent une ouverture plus lente.

Roulements à billes en acier

Les roulements à billes présentent quelques inconvénients. Ils sont beaucoup plus sensibles à la poussière. Une petite quantité de peluches dans votre poche peut sérieusement altérer la fluidité de votre couteau. Il est donc recommander de régulièrement souffler de l’air comprimé dans votre couteau. De plus, les roulements à billes ne fonctionnent pas très bien à sec. Veillez donc à toujours huiler ou graisser votre couteau. Sachez également que d’un couteau à un autre, la graisse fonctionne mieux que l’huile et inversement.

Certains jugent la surface de contact entre les roulements à billes, la lame et le cadre du couteau trop insuffisante. Cela exercerait trop de pression sur une trop petite surface. Un peu comme un talon aiguille exerçant plus de pression qu’un talon plat. Le cadre du couteau de poche s’userait ainsi plus rapidement. Heureusement, les couteliers tiennent compte de cet effet en plaçant souvent des washers entre les roulements à billes et le cadre de leurs couteaux. Nous pensons cependant que cette différence peut être négligeable même à long terme.

Roulements à billes en acier ou en céramique

La norme veut que les roulements à billes soient en acier. Pourtant, récemment, nous avons vu de plus en plus de roulements à billes en céramique. C’est suffisant pour nous demander pourquoi ?

Roulements à billes en céramique

Il y a un certain nombre de choses à dire à ce sujet mais nous irons à l’essentiel : la céramique est plus dure que l’acier. Ces roulements plus durs assurent donc un fonctionnement plus doux que ceux en acier. On suppose également que les billes en céramique s’usent beaucoup moins vite que les billes en acier mais il s’agit d’une différence que vous ne remarquerez qu’après quelques années d’utilisation.

La rouille joue également un petit rôle. L’acier, même inoxydable, est toujours sensible à la corrosion. Les roulements à billes étant toujours graissés, deviennent moins sensibles à la corrosion. Tout de même, dans des conditions maritimes, des tâches de rouille peuvent apparaitre à long terme. C’est là que les roulements à billes en céramique excellent : ils sont totalement résistants à la corrosion.

Les roulements à billes en céramique sont souvent plus chers que les roulements en acier d’où le prix grimpant des couteaux de poche dotés de cette option. C’est là que vous vous demandez s’il y a vraiment une valeur ajoutée quelconque à ces roulements céramique.

Exceptions et autres matériaux

Comme nous l’avons expliqué ci-dessus, nous avons retenu les cas les plus courants mais il y a toujours des exceptions. Il y a, après tout, des centaines de couteliers aux méthodes diverses et les innovations ne font que progresser. Certains couteaux n’ont même ni washers ni roulements à billes car les pièces de préhension fournissent l’effet de roulement elles-mêmes. Prenez le Spyderco Pingo (qui n’est plus disponible) qui avait des renflements à l’intérieur du manche FRN pour garantir le bon fonctionnement du couteau.

Conclusion : quel type choisir ?

Il est clair maintenant que les washers et les roulements à billes ont leurs avantages et leurs inconvénients. Il vous faut donc vous demander ce qui convient le mieux à votre utilisation et votre environnement. Vous travaillez dans un environnement poussiéreux? Alors préférez des washers. Le bon fonctionnement de votre couteau est primordial pour vous ? Penchez plutôt pour des roulements à billes. En fin de compte, le choix vous appartient et il existe suffisamment de modèles pour que vous puissiez trouver chaussure à votre pied !


Lire plus