Commandé avant 19:00, expédié le jour même Expédition gratuite à partir de 50 € Retour gratuit sous 30 jours
9,3
Couteaux de cuisine
& ustentiles
Casseroles
& poêles
Aiguiser
& entretien
Couteaux
& multitools
Lampes
& batteries
Jumelles
& longues-vues
Extérieur
& équipement
NouveautésEnchères

Information

Revêtement - Jumelles

Le revêtement d'une lentille influence grandement sa qualité optique ainsi que son coût. On observe à ce sujet de grandes différences entre des jumelles de bonne qualité et des jumelles médiocres.

Un bon revêtement améliore fortement la clarté et le contraste de l'image. Avec une lentille sans revêtement, 4 % de la lumière est réfléchi par verre/passage d'air. Étant donné qu'un objectif se compose de plusieurs lentilles, il y a de nombreux passages dans une jumelle. Prenons, à titre d'exemple, 7 éléments en verre par côté (c'est-à-dire un objectif composé de 2 lentilles, 2 prismes et un oculaire composé de 3 lentilles, une combinaison tout à fait habituelle !). Ceci signifie que seulement 56,5 % de la lumière pénétrant dans l'objectif atteindra réellement l'œil. À l'aide d'un revêtement simple, cette perte peut être réduite à 1,5 %. La quantité de lumière qui atteindra l'œil se montera alors à un peu plus de 80 %. Dans le cas d'un objectif multicouche, le revêtement des lentilles se compose de plusieurs couches pour un résultat encore meilleur. Il faut garder à l'esprit que la « fausse lumière » présente dans les jumelles diminue le contraste de l'image.


Lorsque les spécifications des jumelles mentionnent un revêtement multicouche, cela ne veut pas dire que toutes les surfaces en verre en sont pourvues, mais ceci vaut en tout cas pour une partie d'entre elles.

Outre les propriétés optiques, les caractéristiques mécaniques du revêtement sont également importantes. Ceci concerne avant tout le revêtement des lentilles situées le plus à l'extérieur. Il va de soi qu'il est anormal d'ôter du revêtement en nettoyant ses jumelles. Quelle que soit la qualité du revêtement, le nettoyage doit être effectué avec prudence et à l'aide de matériel propre. Éviter le chiffon qui a traîné dans le sable !
Comme le revêtement influence fortement la netteté, le contraste et le rendu des couleurs, il vaut la peine d'y prêter attention !

Il est facile de voir si la lentille est pourvue d'un revêtement : regardez dans la lentille en ayant une source lumineuse dans le dos et bougez lentement les jumelles. Si vous apercevez une trace bleutée, la lentille est pourvue d'une couche. Si vous apercevez une couleur verdâtre tirant vers d'autres couleurs, la lentille est pourvue d'au moins deux couches.

Le traitement en phase (fasecoating) est une forme particulière de revêtement. Dans les jumelles à prismes en toit, une partie de la lumière sort du prisme décalée et polarisée. Ceci est dû à la construction optique du prisme et se fait aux dépends d'une partie de la lumière, donc de la netteté. Une chose à éviter. Le traitement en phase du prisme en toit résout ce problème.

Le type de verre utilisé influence aussi énormément le contraste et l'image.

Il faut savoir que les termes apparaissant dans les prospectus des jumelles bon marché ne peuvent pas toujours être prouvés. Il arrive ainsi que des jumelles présentées comme multicouche, ne le sont pas complètement ou qu'elles sont pourvues d'un revêtement dont on peut se demander s'il améliore réellement la qualité de l'image.