Commandé aujourd’hui, expédié lundi Expédition gratuite à partir de 50 € Retour gratuit sous 30 jours
9,3
Couteaux de cuisine
& ustentiles
Casseroles
& poêles
Aiguiser
& entretien
Couteaux
& multitools
Lampes
& batteries
Jumelles
& longues-vues
Extérieur
& équipement
NouveautésEnchères

Extérieur & Équipement

Haches Mizuno Seisakujo : faites à la mains au Japon

Les haches japonaises de Mizuno Seisakujo sont fabriquées à la main à Sanjo, au Japon. Créées par la légende japonaise Mizuno-san, les haches ont des motifs japonais uniques et traditionnels provenant de différentes régions du pays. Aujourd'hui, les haches sont fabriquées par Isao Mizuno et ses fils. Ils sont fidèles aux techniques de l'histoire lorsqu'il s'agit de forger une hache japonaise. Cela se reflète dans la forme et la finition époustouflante. Les haches Mizuno sont adaptées à diverses applications et à différentes variétés de bois. Les haches sont faites pour le découpage précis et non pour le coup franc. Utilisez les haches avec amour et vous obtiendrez une vitesse et une efficacité inégalées.

Le manche d’une hache Mizuno

Les manches sont faits de chêne blanc japonais et sont ensuite séchées. Cela permet de sceller l'extérieur et de protéger la poignée des intempéries et d’empêcher la pourriture. Les manches sont de forme ergonomique et juste en dessous de la tête se trouve une encoche subtile pour votre index. Cela fait de cette hache un excellente outils pour le travail fin.

La tête d'une hache Mizuno

La tête de hache se compose de 3 couches d'acier (Warikomi). La surface centrale est faite d'acier carbone à 0,45 %. L'acier qui l'entoure est plus tendre. Cela vous donne une surface de coupe très dure et l'acier plus tendre pour amortir le coup. Sur la tête de hache, vous trouverez des caractères japonais. Le design fait référence à Kumadori ou Kabuki, une danse japonaise très traditionnelle. La lettre sous le signe est un vieux signe japonais et vous le lisez comme 'Mizuno'. Sur les deux côtés de la tête de la hache, vous trouverez des rayures. Les sept bandes représentent les huit montagnes du Japon, la huitième n'étant pas mentionnée car dangereuse.