Commandé avant 19:00, expédié le jour même Expédition gratuite à partir de 50 € Retours acceptés jusqu'au 31 janvier 2019
9,3
Couteaux de cuisine
& ustensiles
Casseroles
& poêles
Aiguiser
& entretien
Couteaux
& multitools
Lampes
& batteries
Jumelles
& longues-vues
Extérieur
& équipement
NouveautésEnchères

Howto

Eden couteaux Japonais

Nous vous remercions d’avoir acheté ce couteau de cuisine Eden ! Un couteau de cuisine japonais vous offrira un plaisir de coupe exceptionnel. Le couteau fait partie de la culture du Japon depuis des milliers d’années et ce pays n’a pas son pareil pour forger des couteaux de cuisine de qualité. Ces couteaux nécessitent toutefois un peu plus d’amour et d’attention que d’autres couteaux. En prenant bien soin de votre couteau, celui-ci vous servira au mieux.

Propriétés du couteau de cuisine

Un couteau de cuisine japonais se caractérise par une lame dont la dureté est élevée. Ceci permet d’affûter très finement la lame pour obtenir un excellent pouvoir de coupe et un tranchant extrême. Souvent, un acier au carbone non inoxydable est utilisé. Dans bien des cas, il en résulte un affûtage encore plus tranchant qu’avec de l’acier inoxydable. Ces propriétés rendent les couteaux de cuisine japonais uniques.

Points d’attention

L’utilisation de ces couteaux de cuisine japonais spéciaux demande cependant une certaine attention. En raison de la dureté élevée et de l’affûtage très fin de la lame, une utilisation inappropriée risque d’occasionner des dommages. Il est donc important de bien faire attention aux points suivants :

Utilisation corecte

  • Utilisez le couteau qui convient à la tâche que vous souhaitez effectuer. Par exemple un couperet pour hacher, un couteau à désosser pour désosser ou encore un couteau à trancher pour couper de la viande.

  • Il faut éviter de faire tout mouvement latéral avec le couteau. Il faut également s’abstenir de détacher un morceau avec un mouvement de godille, de faire un mouvement de bascule ou de hacher quand on utilise un couteau de cuisine japonais. Sans quoi vous êtes assuré d’endommager le tranchant. Ce couteau n’est tout simplement pas conçu pour être utilisé de la sorte. Faites donc bien attention de ne faire que des mouvements de haut en bas avec le couteau.

  • Attention aux os, arêtes, aliments congelés et noyaux durs. La lame ne convient absolument pas pour ces éléments durs, un couperet ou un couteau à désosser fera mieux l’affaire. Ces éléments durs risquent non seulement d’émousser votre couteau, mais également d’ébrécher le tranchant. Un phénomène qu’on appelle chipping en anglais. Ce serait vraiment dommage qu’un aussi beau couteau soit ébréché !

  • Si vous exercez beaucoup de force en coupant, vous risquez d’endommager le couteau. Un couteau de cuisine japonais est tellement fin et tranchant qu’il glisse avec souplesse à travers presque n’importe quelle matière. Si vous devez exercer beaucoup de force pour couper, il est possible que vous vouliez en faire trop. Contrôlez l’aliment et utilisez éventuellement un autre couteau. En transperçant tout d’un coup l’aliment, vous risquez de heurter durement la planche avec les conséquences qui en déroulent... non seulement pour le couteau, mais également pour votre propre sécurité.

  • Servez-vous toujours d’une planche en plastique ou, mieux encore, d’une planche en bois. Le marbre et le verre ont beau être faciles à laver, ils sont tellement durs qu’ils maltraitent le tranchant. En règle générale, on peut dire que lorsque le couteau ne raie pas la planche, celle-ci est trop dure pour le tranchant. N’utilisez donc jamais de planche en marbre ou en verre.

Nettoyage

  • Lavez immédiatement le couteau après l’avoir utilisé. Zeker messen met een koolstofstalen kern (Blue Paper Aogami-staal bijvoorbeeld) zijn erg gevoelig voor roest. Wacht met afwassen niet tot na de maaltijd, maar was het mes meteen na gebruik even af. Vergeet ook het afdrogen niet!
  • Lavez toujours votre couteau de cuisine japonais à la main. Un couteau est certes résistant à l’eau, mais les substances agressives contenues dans les tablettes pour lave-vaisselle endommagent irrémédiablement le couteau. À éviter, donc.

Rangement

  • Rangez votre couteau en toute sécurité. En laissant le couteau traîner tel quel au fond d’un tiroir, il risque de toucher d’autres objets en acier. Le tranchant en pâtira. Pour votre sécurité, il est préférable également ne pas farfouiller dans un tiroir où se trouve un couteau de cuisine tranchant... Utilisez des protections pour couteau ou, encore mieux, un bon aimant ou un bloc à couteaux.

Informez le reste de la maisonnée

  • Informez le reste de la maisonnée des précautions à prendre avec vos couteaux. Même si vous savez bien manier votre couteau, ce n’est pas forcément le cas des autres membres de la famille qui connaissent peut-être moins bien les soins qu’il demande. Expliquez-leur qu’ils doivent faire attention et qu’il faut laver le couteau après utilisation. Avertissez-les aussi que le couteau est tranchant, cela vous évitera un passage aux urgences.

Entretien de votre couteau

Vous lavez votre couteau à temps, vous l’utilisez de manière réfléchie et vous le rangez en toute sécurité. On peut donc partir du principe que vous savez ce que vous faites. Parlons à présent de l’entretien. Tout comme une voiture, il faut de temps en temps procéder à l’entretien d’un couteau. Et c’est moins compliqué que vous ne pourriez le penser.

Aiguisage

Même si vous coupez avec précaution, il arrivera un moment où le couteau devra être aiguisé. Un couteau émoussé vous oblige automatiquement à exercer plus de force, ce qui augmente les risques d’accidents. Il vaut donc mieux maintenir ses couteaux bien aiguisés. Cela permet aussi de mieux couper, au sens littéral et figuré. Pour ce qui est de l’aiguisage, il est conseillé de ne pas attendre jusqu’au dernier moment. Il est en effet plus facile de maintenir aiguisé un couteau raisonnablement tranchant que de restituer le tranchant d’un couteau émoussé. Vous trouverez des informations relatives à l’aiguisage des couteaux sur notre site Internet. C’est un travail que vous pouvez facilement réaliser vous-même. Mais si vous n’osez pas le faire, rien ne vous empêche de faire appel à un aiguiseur professionnel.

Pour un entretien quotidien des couteaux, nous vous conseillons d’utiliser un fusil céramique. Un fusil en métal ne sert souvent pas à grand chose avec ce type d’aciers durs et n’enlève pas de matière, tandis qu’un fusil aiguise réellement votre couteau.

Entretien du manche

Lors de sa fabrication, un manche en bois est souvent traité à la cire ou à l’huile. Après avoir utilisé le couteau pendant quelques mois, il n’est pas superflu d’appliquer un peu d’huile sur le manche en bois. Nous vous conseillons d’utiliser l’huile pour l’entretien des manches en bois Robert Herder, Ballistol ou une autre huile minérale. À terme, l’huile d’olive peut rancir.