Commandé avant 19:00, expédié le jour même Expédition gratuite à partir de 50 € Retour gratuit sous 30 jours
9,3
Couteaux de cuisine
& ustensiles
Casseroles
& poêles
Aiguiser
& entretien
Couteaux
& multitools
Lampes de poche
& piles
Jumelles
& longues-vues
Extérieur
& équipement
NouveautésEnchères
Home Smart info Évaluation Fenix BC25R Expert Review par Koen van der Jagt

Évaluation

Fenix BC25R Expert Review par Koen van der Jagt

La gamme de lampes Fenix comprends de nombreux modèles de lampes de poche, lampes frontales et lampes de camping ainsi qu’un large choix d’éclairages vélo. Deux nouveaux modèles de lampes on récemment été ajoutés à cette gamme donc le premier feu arrière à lumière rouge, RC05. Le nouveau modèle, nommé BC25R, est désormais le modèle d’entrée de gamme.

Reste à savoir quelle est la qualité de cet éclairage vélo ‘'bon marché’’, quelles sont ses caractéristiques et ses possibilités ! Je vous en parle dans ce test au travers d’une brève introduction suivie d’un rapport détaillé sur cette lampe. Après l’avoir examiné sous tous ses angles, nous montons sur un vélo pour juger de ses performances tout en la comparant avec un autre modèle. Comme la plupart des lampes Fenix, cette BC25R est équipée d’une fonctionnalité exclusive dont je vous parlerais plus tard. J’accompagne mes observations d’images car celles-ci sont très souvent bien plus parlante. Commençons donc !

Déballage

La BC25R est emballée dans une boîte rigide brillante aux couleurs caractéristiques de Fenix. La plupart des instructions se trouvent sur l’emballage même, rendant la lecture du manuel d’instruction inutile. Un gros avantage de cet emballage est qu’il est plus solide qu’un emballage carton standard, vous pouvez donc le réutiliser pour ranger la lampe lorsque vous n’en avez pas besoin. La lampe ainsi que son support sont soigneusement placés dans un réceptable en plastique mais les accessoires et les documents joints ont tendance à errer dans l’emballage. La lampe étant une construction monobloc, il n’y a pas de pièces de rechange mais les câbles de chargement et certaines pièces de montage en caoutchouc sont inclus. En plus du manuel d’utilisation multilingue, l’emballage contient un certificat de garantie. Pas de superflu, tout ce dont vous avez besoin.

Fenix BC25R
Tout juste déballée et déjà installée

Caractéristiques :

Les instructions d’utilisation de la BC25R sont indiquées sur l’emballage ainsi que dans le manuel d’instruction. Les intensités lumineuses ainsi que les durées de charge y sont également notées. Je ne vais pas les énumérer ici car ces éléments sont également très bien indiqués sur le site de Knivesandtools. Nous reparlerons des options plus tard.

Premières impressions/détails :

La BC25R est une lampe longue et étroite qui ne semble pas trop lourde. Elle ressemble à sa grande soeur la BC35R. Je me sens obligé d’ajouter que, en ce qui me concerne, je préfère le design très arrondi de la BC21R. La lampe est en métal et en plastique, ce que l’on ne remarque pas. La conception de la BC25R est simplement parfaite. Rien à redire sur la finition, pas de mauvais raccords ni de bords vifs ou d’erreurs quelconques. L’avantage des lampes fabriquées en une seule pièce est qu’elles ne posent pas de problèmes de vis

desserrées et l’étanchéité est bien meilleure. L’inconvénient est que vous ne pouvez pas changer la batterie. On retrouve les couleurs famillières de Fenix : le noir et le gris mat. Très sobre mais rien de mal à cela. Les inscriptions imprimées sur le plastique et gravée sur le métal sont parfaites. On remarque des rainures sur le dos de la lampe qui permettent une meilleure évacuation de la chaleur. La lampe en a vraiment besoin, en particulier sur le mode d’éclairage le plus élevé qui brille à 600 lumen. Un avantage sur les lampes de vélo, le vent contribue au refroidissement. L’interrupteur en plastique se situe au milieu de la lampe et il est bien dégagé. Les quatre voyants bleus situés sous l’interrupteur indiquent l’état de charge de la batterie. Au dessous du corps de la lampe se trouve une sorte de ‘rail’ permettant de glisser la lampe rapidement et efficacement sur le support de montage pour guidon. Le port micro-USB nécessaire à la charge de la batterie se trouve à l’avant de ce rail. La lampe ne peut pas être positionnée de façon verticale et ne peut donc pas servir de ‘bougie’. Cela n’est cependant pas nécessaire avec une lampe de vélo. La tête de lampe de la BC25R est très originale. Nous observons une lentille carrée avec des coins arrondis sur le bas ainsi qu’un réflecteur avec de nombreux ‘miroirs’ et différentes structures. Ces détails ont été pensé consciencieusement et tout a été minutieusement testé. L’intention est que le réflecteur dirige les rayons de lumière vers le bas de sorte à obtenir un faisceau lumineux large sans pour autant aveugler les autres usagers de la route. Nous verrons plus loin comment cela fonctionne dans la pratique. La LED XP-G3 (version blanc neutre) est placée au centre du réflecteur. Exactement comme cela devrait être, une source de lumière mal centrée peut considérablement dégrader le profil du faisceau lumineux. Le support de montage inclus est également très solide, un design relooké sur lequel je reviendrais lors de l’utilisation de la lampe. Dans l’ensemble, la qualité de fabrication et de finition est impeccable : même après une grosse chute (malencontreuse), la BC25R a subit quelques dégâts mais rien de comprométant, seul mon égo a pris un coup. La preuve en image avec des photos détaillés de la BC25R.

Fenix BC25R
Comme d’habitude avec Fenix, tout semble solide
Fenix BC25R
La BC25R a un design très sobre
Fenix BC25R
Couleurs noires et grises
Fenix BC25R
Le design long et angulaire présente de nombreux avantages
Fenix BC25R
La LED XP-G3 est très bien centrée
Fenix BC25R
Les jointures sont toutes bien exécutées et les inscriptions sont bien alignées
Fenix BC25R
Le réflecteur caractéristique avec beaucoup de miroirs
Fenix BC25R
Il est difficile de voir que la lampe est faite de métal et de plastique
Fenix BC25R
Les rainures de refroidissement permettent une meilleure évacuation de la chaleur
Fenix BC25R
Gros plan sur les réflecteurs
Fenix BC25R
Le dessus est en métal à l’exception de l’interrupteur
Fenix BC25R
Encore un gros plan : le réflecteur et la LED de teinte ‘chaude’

Utilisation/options :

Les lampes Fenix sont généralement très faciles à utiliser : pas besoin de lire le manuel d’instructions. La BC25R ne fait pas exception à la règle. Il faut commencer par charger la lampe avant de pouvoir la faire fonctionner. Le port micro-USB se trouve sous le corps de la lampe, le câble de connexion est inclus et vous pouvez utiliser n’importe quel adaptateur secteur (téléphone, disque dur...). Le nombre d’Ampères n’a pas d’importance car la plupart des adaptateurs secteurs fonctionnent sur 1A ou 2A ce qui est parfait. Les voyants bleus situés sous l’interrupteur s’allument pendant le chargement pour vous indiquer l’état de charge. Ils arrêtent de clignoter lorsque la lampe est complètement chargée. Le chargement prend jusqu’à 2 heures et demi lorsque la batterie est complètement vide. Les voyants s’allument également pendant l’utilisation de la lampe de sorte à vous indiquer l’état de la batterie. Le voyant clignote pour vous avertir que la batterie est faible. Contrairement aux lampes ‘pas chers’, la BC25R continue de fonctionner avec la même intensité jusqu’à ce que la batterie soit complètement vide. L’inconvénient est qu’elle s’éteint donc d’un coup. Astuce : Assurez-vous d’avoir une powerbank avec vous ! Vous pouvez utiliser la lampe pendant le chargement. Vous ne pourrez cependant utiliser que le mode d’éclairage le plus bas. C’est tout de même mieux que de se retrouver dans le noir en vélo.

Fenix BC25R
La BC25R peut également être utilisée comme lampe de poche
Fenix BC25R
Les voyants d’indication de la batterie sont sous l’interrupteur
Fenix BC25R
Sous la lampe vous trouverez le rail de montage et le port micro-USB

Il est très facile de fixer la lampe sur le support de montage. Déverrouillez le support, placez la

pince autour du guidon et serrez la vis jusqu’à ce que le support soit bien serré. Simple et rapide. Fenix fournit des pièces de caoutchouc de différentes épaisseurs afin que le support soit adapté à différentes tailles de guidons. Placez ces pièces en caoutchouc à l’intérieur de la pince mais sachez qu’elles ne sont pas toujours bien ajustées. Attention de ne pas les perdre ! Comme la surface métallique des guidons de vélo est souvent glissante, j’utilise parfois du ruban cache pour une adhérence supplémentaire. Faites ensuite glisser la lampe sur le rail de l’avant vers l’arrière jusqu’à entendre le clic signalant que la lampe est bien fixée. Pour la retirer, il vous suffit d’appuyer sur le petit verrou et de faire glisser la lampe vers l’avant. L’installation du support de montage ainsi que de la lampe ne prend que quelques secondes. Ajustez la position de la lampe en éclairant un mur par exemple. Vous pourrez ainsi vous assurer que le faisceau lumineux n’est pas trop haut. Lorsque vous utilisez la lampe comme lampe de poche (option très pratique), vous laissez le support en place.

Fenix BC25R
La pince est installée en un rien de temps
Fenix BC25R
Glissez la lampe facilement

On allume et on éteint la lampe en appuyent sur l’interrupteur pendant une courte seconde. On bascule ensuite entre les modes d’éclairage dans cet ordre : Low, Medium, High, Turbo. La lampe mémorise le dernier mode utilisé. Les voyants de batterie s’allument en même temps que la lampe pour vous indiquer l’état de charge de la batterie. Le mode d’éclairage le plus bas commence à 50 lumen, ce qui est déjà plutôt élevé. Ce mode peut être gênant lorsque vous circulez en ville et un mode plus bas permettrait en plus d’économiser la batterie. On utilise les modes d’éclairage plus élevés en dehors des agglomérations. Le turbo est très utile en VTT ou à vitesse élevée. La lampe est également dotée d’une fonction clignotante arrière. Vous l’activez avec un double clic. Vous pouvez l’utiliser par exemple pour signaler que vous êtes arrêté en cas de panne ou comme signalisation lorsque vous vous servez de la BC25R comme lampe de poche. Globalement, le fonctionnement est très précis, l’interrupteur a un point de pression clair et facile à atteindre en pédalant. Les voyants bleus toujours allumés y contribuent largement.

Comparaison avec d’autres lampes :

Pour vous donner une idée des dimensions, nous l’avons comparée avec les lampes suivantes : éclairage vélo Fenix BC21R et lampe de poche tactique UC35 V2.0. En terme de poids, la BC25R est clairement plus légère que les autres. Nous reverrons ces lampes lors du test

Fenix BC25R
Côte à côte : la lampe de poche Fenix UC35 V2.0, la BC25R et la lampe de vélo BC21R
Fenix BC25R
Toutes les lampes ont leur propre design
Fenix BC25R
Les éclairages vélo sont équipés de réflecteur permettant de ne pas éblouir

Image de la lumière/couleur de la lumière :

On retrouve la forme de la lampe dans le faisceau lumineux. Contrairement à la plupart des éclairages vélo, on voit une ligne horizontale clairement définie dans la partie supérieure du profil et presque rien au-dessus de celle-ci. Chapeau Fenix ! Le hotspot est conique et fournit une lumière suffisante sur une portée de 15 à 20 mètres. Le faisceau large éclaire une large partie de la route devant soi pour ne jamais être surpris. Lorsque l’on roule en milieu de route, le faisceau couvre toute la largeur de la route. Si on teste la lampe à l’intérieur, tout parait étrange : le profil présente plusieurs bandes et des zones de transitions sont clairement visibles. Dans la pratique, tout ceci disparait et elle éclaire parfaitement le chemin. Voyez les exemples photos ci-dessous.

La couleur de la lumière est très jaune. On le voit clairement ci-dessous en la comparant avec la BC21R. La teinte est beaucoup moins uniforme que la BC21R, on voit un mélange de jaune et de blanc dans le faisceau. L’avantage de cette couleur chaude est qu’elle est beaucoup moins éblouissante. À la fois pour vous dans un temps brumeux mais aussi pour les usagers de la route venant en sens inverse. Je l’ai trouvée très agréable, surtout comparé aux lumières blanches aveuglantes des vélos modernes.

Fenix BC25R
Comparaison du faisceau lumineux avec mur blanc en arrière plan

Faisceau lumineux :

Il est temps de passer à la pratique. Commençons par utiliser le vélo à l’intérieur avec un mur blanc en arrière plan. Nous nous tenons à environ 1 mètre du mur. Ci-dessous vous voyez les quatre modes d’éclairage de la BC25R : Au réglage le plus bas, la couleur a tendance à virer au jaune alors que du blanc est ajouté sur les positions les plus hautes. On remarque également clairement le profil en ‘bouclier’.

Fenix BC25R
Fenix BC25R
Fenix BC25R
Fenix BC25R

Le plus important est de voir le résultat dans la pratique, en extérieur. Le premier endroit où nous nous trouvons est une route en bas d’une digue avec des grands arbres sur le côté gauche de la route. Nous pouvons donc facilement observer la portée de la BC25R ainsi que sa reproduction des couleurs. Ci-dessous les quatre modes d’éclairage avec la lampe montée sur un guidon de vélo. On remarque la forte intensité lumineuse autour de la roue et devant le vélo, les abords sont de plus en plus éclairés.

Fenix BC25R
Fenix BC25R
Fenix BC25R
Fenix BC25R

À titre de comparaison la Fenix BC21R au même endroit. On constate une grande différence de couleur pour la BC21R, celle-ci a également un faisceau plus uniforme et une plus grande portée. Faites attention aux troncs maintenant : La BC25R n’éclaire qu’une partie des troncs alors que la BC21R arrive également à atteindre les branches d’arbres. La BC25R sera donc clairement moins éblouissante pour la circulation.

Je reviens à l’autre option qu’offre la BC25R : utilisée comme lampe de poche. Comme vous pouvez le constater sur les photos ci-dessous, le faisceau lumineux est large avec une portée plus courte. Elle est donc adapté pour une utilisation quotidienne mais pas comme lampe de recherche. De la neige est tombée pendant cette excursion, un moment parfait pour montrer la couleur de la lumière.

Fenix BC25R
La BC25R comme lampe de poche
Fenix BC25R
Par dessus l'épaule

Conclusion :

Contrairement à ce que son prix avantageux pourrait laisser croire, la BC25R est un bon choix pour un éclairage vélo. Elle est solidement construite et facile à recharger. Elle éclaire facilement quelques heures en mode Medium. Pour les plus grands trajets, vous pouvez utiliser une powerbank : la lampe continue de fonctionner pendant la charge. Les points forts de cette lampe sont clairement le profil du faisceau lumineux (non éblouissant et large) ainsi que la possibilité de l’utiliser comme une lampe de poche. La fixation est également un jeu d’enfant. Personnellement j’aimerais avoir un mode d’éclairage encore plus bas : Vous n’avez guère besoin de plus de 10 ou 15 lumen pour être visible dans une zone urbaine et c’est moins gênant pour les autres usagers de la route. Un excellent choix pour une utilisation quotidienne. La BC25R vous offre un éclairage vélo suffisant avec en prime une excellente lampe de poche.

Fenix BC25R
Sur la rivière avec la BC25R : il y a suffisament de lumière

Expert

Koen van der Jagt
Koen van der Jagt

Dès son plus jeune âge, Koen a commencé à s'intéresser aux lampes, fils électriques et piles. Enfant, il était toujours en train de bricoler des dynamo, des lampes de vélo et des boîtes électriques. Les ampoules krypton et halogènes ont été remplacées ces dernières années par des LED. Il y a quelques années, il a découvert le matériel professionnel. Ses marques de prédilection sont Led Lenser et Fenix. La photographie est aussi l'un de ses hobbys. En plus de la nature et de la météorologie, Koen aime montrer aux autres ce qu'une lampe peut faire et à quoi ressemble son faisceau la nuit. Les tests de Koen sont souvent placés sur des forums tels que candlepowerforums.com et taschenlampen-forum.de. Au fil des années, Koen a rassemblé des lampes dans pratiquement toutes les catégories : des petites et compactes aux énormes bombes lumineuses.


Lire plus