Commandé aujourd’hui, expédié lundi Expédition gratuite à partir de 50 € Retour gratuit sous 30 jours
9,3
Couteaux de cuisine
& ustensiles
Casseroles
& poêles
Aiguiser
& entretien
Couteaux
& multitools
Lampes
& batteries
Jumelles
& longues-vues
Extérieur
& équipement
NouveautésEnchères
Home Smart info Howto Manipulation sûre des couteaux d'extérieur

Howto

Manipulation sûre des couteaux d'extérieur

Lorque l’on utilise un couteau en bushcraft ou en camping, il est important de penser à sa sécurité. Surtout si vous vous quelque part en montagne ou en forêt trouvez loin de tout secours médical. Plus que jamais il est préférable de prévenir que de guérir d’éventuelles blessures sur soi-même ou son entourage. C’est pourquoi nous vous donnons ces quelques conseils qui vous aideront à réduire considérablement les risques d’accident.

DMT Sharpening

Assurez-vous que votre couteau soit bien aiguisé

On pourrait croire que plus un couteau est aiguisé, plus il est dangereux, mais c’est justement l’inverse. Un couteau émoussé oblige à forcer dessus ce qui augmente le risque de riper. De plus un couteau aiguisé provoque des blessures propres et nettes plus faciles à cicatriser. Alors n’oubliez pas d’emmener avec vous le nécessaire pour aiguiser sur le terrain .

Utilisez un couteau approprié à la tâche requise

Une machette ne donnera rien pour la taille du bois et un petit couteau de bushcraft ne vous permettra pas de dégager les ronces. Mais pensez aussi à la solidité du couteau. Il ne serait pas malin de forcer comme un fou sur un couteau dont la soie n’est pas pleine. De même, une lame de 2 mm d’épaisseur n’est pas assez solide pour les tâches les plus lourdes. En même temps, un ESEE 5 est généralement trop épais pour lever les filets du poisson ou pour le travail fin du bois..

Blood Bubble

Sécurisez aussi votre entourage

Même si on fait très attention à ses propres doigts, un compagnon imprudent qui vous aborde au mauvais moment peut se transformer en fontaine de sang. Dans les formations de survie ou de bushcraft on parle de la bulle de sang. Il s’agit d’une zone de 360 degrés autour de soi longue d’un ou deux bras. Lorsque vous êtes en train de couper, faites en sorte que personne ne se trouve dans cette zone. Les enfants doivent savoir qu’ils ne doivent pas s’approcher. Si quelqu’un s’approche tout de même, stoppez l’utilisation de votre couteau. Car même si vous faites très attention de ne pas vous blesser, si quelqu’un décide de s’approcher à un moment ou vous ripez avec votre couteau, ces efforts auront été inutiles.

Triangle of Death
Triangle of Death

Prenez garde au triangle de la mort!

Le triangle de la mort est une dénomination qui semble dramatique or si vous ne le prenez pas en compte, cela risque de le devenir. Le triangle de la mort désigne la zone entre l’entrejambe et les genoux. C’est-à-dire l’intérieur des cuisses et l’aine. Cette zone comporte tellement de veines importantes que l’on préfère ne pas y approcher de lame tranchante. Atteindre une telle veine avec un couteau signifierait perdre son sang en quelques minutes. Une zone où il faut absolument éviter tous les risques.

Il est conseillé de reposer les coudes sur vos cuisses afin de travailler avec votre couteau devant vos genoux. Vous pouvez également choisir de travailler à droite ou à gauche de votre cuisse, donc à l’extérieur de vos jambes. Assurez-vous aussi de toujours diriger le tranchant de la lame vers l’extérieur pour être totalement en sécurité.

Knife Safety
Knife Safety

Rangez toujours votre couteau dans sa gaine

Il est au moins aussi important de ranger le couteau dans sa gaine immédiatement après utilisation. Cela vous évitera de vous blesser sur la lame en cherchant votre couteau. Sans parler de l’éventualité de marcher ou de vous asseoir dessus. Et pensez aussi au risque de le perdre : votre couteau est probablement votre outil le plus important, vous ne pouvez pas vous permettre de le perdre alors que êtes livré à vous-même en forêt pendant une semaine. Alors qu’il suffit de toujours le remettre directement à sa place pour l'avoir toujours à portée de main. Aussi, ne vous promenez jamais avec un couteau sorti de sa gaine. Vous risqueriez de tomber sur votre couteau si vous trébuchez inopinément sur une branche ou une souche d'arbre.

Sortez le couteau de sa gaine avec précaution

Nous supposons ici que vous avez un couteau fixe. Vous le portez sur vous dans sa gaine. Une des blessure les plus fréquentes est de se couper les doigts en sortant le couteau de sa gaine. Cela peut paraitre stupide mais c’est tellement fréquent que nous préférons l’expliquer ici.

Imaginez la situation : vous retirez le couteau de sa gaine d'une main tout en tenant la gaine de l'autre main. Il est alors extrêmement important de tenir la gaine par le bas et non au niveau de l'ouverture où la lame tranchante glissera contre vos doigts.

Knife grip
Knife grip

Adoptez une prise en main ferme

La prise en main façon marteau est la plus adaptée pour le bushcraft et le travail du bois. Comme lorsque vous utilisez un marteau : le poing et les doigts simplement serrés autour du manche. Vous tenez votre couteau de la même façon pour les utilisations en outdoor et bushcraft. Vous ne placez pas l’index ou le pouce sur le dos de la lame, à moins d’utiliser une technique de taille spécifique où cela est nécessaire. En tenant votre couteau de cette façon le risque de riper lors de la taille est réduit au minimum. Tachez d’automatiser cette prise en main marteau de base.

Pour certaines utilisation vous utiliserez la prise en main marteau inverse. Exactement la même chose mais avec la lame orientée vers le haut.

Déplacez votre ouvrage, pas votre couteau

Lorsque vous travaillez le bois, il est toujours préférable de déplacer le bois au lieu du couteau. Il existe plusieurs prises en main et techniques permettant de garder le couteau presque immobile et de déplacer l’ouvrage le long de la lame.

Si c’est la première fois que vous entendez ce conseil, vous penserez certainement que nous exagérons. Mais tous les instructeurs de survie ou de bushcraft forts de nombreuses années d’expérience vous le diront, c’est tout simplement la meilleure manière de travailler le bois. Dès que vous commencez à la maitriser (littéralement pour certaines techniques), vous comprendrez que cela vous donne un meilleur contrôle sur la taille. Comme vous n’apportez aucun mouvement au couteau, le risque d’écart est grandement réduit. La seule erreur possible est de prolonger le mouvement du morceau de bois plus que souhaité. Mais on préfère faire voler un peu de bois qu’un couteau tranchant.

Knife Safety
Knife Safety

Choisir une surface appropriée

Choisissez toujours une surface appropriée au travail du bois. Une surface en bois convient parfaitement, pas vos jambes. Ne pensez pas : je pose cette planche sur mes genoux, je n’ai qu’un petit trou à percer. Le petit trou en question se transformera en grande plaie. Il est également déconseillé d’utiliser un couteau sur une surface en béton. Autant pour le couteau que pour l’entourage qui risque d’en faire les frais.

Quelques techniques bushcraft de travail du bois

Des livres entiers expliquent les techniques bushcraft de travail du bois. Beaucoup plus que ce que nous pourrions expliquer ici. Nous décrivons cependant quelques techniques de base qui vous permettront de vous entrainer et d’améliorer vos talents de taille du bois.

La première chose importante à avoir en tête est qu’un couteau est conçu pour trancher. Cela signifie qu’il est complètement inutile d’exercer des mouvements de pression : un couteau a besoin de mouvements de va et vient pour couper de façon optimale. Pensez donc pour chaque technique de taille de l’enrichir avec des mouvements de tranchage pour couper proprement plutôt que de pousser votre lame de façon maladroite.

Chest Lever

Taille Chest Lever – levier poitrine

Nom anglais pour cette technique qui utilise la force de votre torse. Il s’agit d’une technique très sûre avec laquelle il est possible d’éliminer beaucoup de matière. Vous tenez votre couteau en marteau inversé. Vous tenez le pommeau contre votre poitrine et le tranchant dirigé vers votre coude. Vos bras sont contre votre corps, vous placez le morceau de bois sur la lame devant votre poitrine. En tirant maintenant vos épaules et vos coudes vers l'arrière, vous effectuez un mouvement de taille dans le bois. Vous utilisez vos muscles du dos et de la poitrine et pouvez donc engager beaucoup de force d'une manière contrôlée. La pire chose qui puisse arriver, c'est que le morceau de bois aille trop loin. Le couteau demeure quasiment immobile il n’y a donc aucun risque de ce côté.

Knee Lever Cutting

Taille Knee Lever –levier genou

A nouveau en anglais, vous taillez donc avec la force de votre genou. En plaçant le couteau avec le dos devant votre genou vous pouvez exercer une grande force en tirant simplement sur le morceau de bois. Là aussi, le seul risque est que le bois aille trop loin. Toujours mieux qu’un couteau qui vole.

Scissor Cut

Coupe Scissor - ciseau

On peut traduire la technique scissor cut par la taille au ciseau. Pour ce faire vous tenez le couteau comme un marteau avec le côté de votre poing contre votre cuisse. Votre couteau devrait maintenant être dirigé vers le haut. Vous tenez le morceau de bois dans l’autre main. Puis vous tirez sur le morceau de bois le long de la lame vers vous. En modifiant la position et l’angle du couteau vous déterminez la quantité de bois qui sera éliminé, cela se passe au senti. Le nom de scissor cut vient de l’angle du couteau que l’on adapte comme avec un ciseau à bois. En appliquant cette technique on remarque qu’elle permet de contrôler la coupe de façon remarquable.

Notching

Notch ou encocher

Il est très pratique de pouvoir faire des notch, ou encoches en bon français, dans le bois pour faire des piquets de tente ou pour trouver une point où accrocher une bâche avec de la corde ou du paracord. Pour cela vous approchez votre ouvrage près de vous. Vous tenez le couteau dans une main et vous tenez de l’autre main, en dessous, la branche sur laquelle vous souhaitez faire une encoche. Vos mains travaillent en étroite collaboration, alors faites attention à vos doigts. Placez le couteau à l'endroit où l'encoche doit être faite. Maintenant, vous placez vos pouces à l'arrière de la lame afin de pouvoir pousser le couteau dans le bois de façon contrôlée. Si c’est possible, vous poussez le couteau un peu en diagonale dans le bois pour couper plus que de pousser.

Faites preuve de bon sens

Nous terminons avec probablement le conseil le plus important : Faites preuve de bon sens. Si vous démarrez une tâche et sentez que quelque chose cloche alors arrêtez immédiatement. Utilisez cette loi de Murphy : si quelque chose peut aller mal, cela arrivera à tous les coups. Ayez toujours une trousse de secours avec vous et apprenez à poser un bandage compressif.