Votre navigateur web est obsolète. Cela pourrait affecter le bon fonctionnement du site.

Commandé aujourd'hui, expédié lundi
Expédition gratuite à partir de 75 €
Retours gratuits sous 30 jours
Nos clients nous donnent une note de 4.7/5

Fenix C7 | Évaluation de l'expert Koen van der Jagt

La nouvelle Fenix C7 a été conçue pour un usage professionnel et résiste incroyablement bien aux chocs. Mais qu'est-ce que cette lampe apporte de plus à cette gamme moyenne de prix, déjà très complète ? C'est le moment de la tester !

Fenix C7
La C7 de Fenix : robuste et puissante

Mes premières impressions :

La C7 est visiblement plus grosse et plus lourde que les autres lampes de sa catégorie (par exemple, comparée à la Fenix PD36TAC). Mais ce n'est pas un souci si on est mécanicien et qu'on a l'habitude de manipuler des outils lourds. On remarque tout de suite ses formes arrondies : la C7 a l'air moins "agressive" que ses concurrentes ; sans clip, elle roule tout de suite sur une surface inclinée. Mais grâce à sa large tête, cette lampe tient bien en main. L'option la plus surprenante est l'aimant puissant, placé dans le couvercle de la batterie, et qui permet d'avoir les mains libres pour travailler. La grosse tête de lampe est dotée d'un réflecteur profond et lisse, offrant très probablement à la C7 une incroyable portée. Nous allons vérifier tout ça ! Autre détail intéressant : un interrupteur en caoutchouc ; la plupart des modèles ont un interrupteur en acier. La qualité de fabrication et les finitions sont excellentes.

lampe de poche puissante
les caractéristiques indiquées sur l'emballage ne mentent pas

Quand et comment l'utiliser :

La C7 est très utile lors de tâches de maintenance et de surveillance. La lampe est suffisamment puissante pour éclairer les gros objets, et sa portée est suppérieure à la moyenne. Mais elle est également idéale pour bricoler chez soi, vu qu'on peut l'"attacher" sur n'importe quelle surface métallique. Le mode d'éclairage le plus bas est assez puissant et le faisceau est incroyablement focalisé, il y a donc un risque de "surexposition" à courte distance. Elle est également pratique à avoir dans sa voiture, pour vérifier le niveau d'huile. Elle peut donc servir a de nombreuses tâches, tant que l'on est prudent avec son aimant : il est très puissant et il faut faire attention avec vos clés, cartes (de crédit) et petits objets métalliques. Il vaut donc mieux porter la C7 sur vos vêtements plutôt que dans votre poche.

Mon avis sur la manipulation et le confort de la C7 :

La C7 est plus lourde, mais je la trouve tout de même bien confortable en main, même sur une durée prolongée. L'aimant est un plus, surtout quand on bricole, ou lors de travaux de maintenance. Le chargement est très facile et intuitif, mais le capuchon en caoutchouc du port USB-C est un peu délicat à refermer. Il faut bien appuyer ! L'interrupteur est au même niveau que le port de chargement et on les confond facilement, surtout quand il fait sombre. L'interrupteur présente une minuscule lampe, qui indique la batterie restante ; bien pratique.

La C7 est dotée du célèbre système de commande à un seul bouton, comme on a l'habitude chez Fenix : un appui long permet de l'allumer et de l'éteindre, un appui court permet de choisir parmi les modes d'éclairage continus. La C7 a un mode mémoire et deux autres modes pour les situations d'urgence : un stroboscope et un mode SOS. Ces derniers s’activent en pressant l’interrupteur pendant 2 secondes. Pas de mode mémoire pour le mode flash et clignotant ; la lampe s'allume toujours sur le mode stroboscope, et un appui bref permet de passer de l'un à l'autre. On verrouille la lampe en double cliquant sur l'interrupteur ou en dévissant légèrement le capuchon de la batterie (c'est ma méthode préférée). Il manque un mode d'éclairage très bas, mais son fonctionnement est très agréable. Il est très intuitif.

lampe de poche aimantée
des formes rondes et un réflecteur profond sont les caractéristiques principales de la C7
lampe de poche avec port USB il faut appuyer fort sur le capuchon du port USB pour le fermer
il faut appuyer fort sur le capuchon du port USB pour le fermer
Fenix PD36TAC, Fenix Tk16 V2.0
comparée à la PD36TAC (à gauche) et à la TK16 V2.0, on remarque bien que la C7 est plus imposante
grâce à l'aimant, gardez les mains libres pour bricoler !

Ce que j'aime chez la C7 :

La puissance lumineuse et la portée de la C7 sont ses points forts, selon moi. L'aimant est également très pratique pour garder les mains libres pour bricoler ou pour les travaux de maintenance.

Points à améliorer :

L'interrupteur est parfois difficile à localiser et le capuchon en caoutchouc du port USB doit être bien enfoncé pour garantir son étanchéité. Le faisceau focalisé fait que cette lampe est moins adaptée pour les travaux à courte distance.

Et le rapport qualité-prix ?

Je trouve que le prix de la C7 est raisonnable. Pour moins de 80 €, on obtient une lampe solide et rechargeable, très puissante. Et vu qu'ils n'ont pas lésiné sur la qualité de fabrication, la C7 vaut bien l'investissement.

Mon "bilan"

Une bonne lampe pour les missions de surveillance, pour bricoler ou pour garder dans une voiture ou véhicule professionnel. L'utilisation est simple mais l'interrupteur est parfois difficile à trouver. Les finitions et la qualité globale sont très bonnes. L'aimant est bien pratique, tant que l'on fait attention aux éléments métalliques à proximité.

Bon à savoir :

Non seulement sa luminosité mais également son aimant peuvent vous permettre de retrouver une vis égarée !

Et enfin : Le faisceau lumineux :

Le premier emplacement est un terrain derrière un hangar. On voit clairement que la C7 dispose d'un faisceau puissant et focalisé. C'est idéal pour les missions de surveillance et pour y voir clair pour les travaux de maintenance. Le mode d'éclairage bas est déjà bien puissant.

les cinq modes d'éclairage

Photo avec la C7 en main Au premier plan, on remarque un anneau lumineux supplémentaire, causé par la combinaison d'un réflecteur profond et d'une certaine LED. C'est un petit défaut sur le profil lumineux, mais ce n'est pas très gênant en soi.

la C7 offre un faisceau très puissant et focalisé et vous êtes vous-mêmes dans l'obscurité

Étant donné qu'il existe dans cette catégorie de taille plusieurs lampes Fenix avec des puissances similaires (la Fenix TK16 V2.0 et la Fenix PD36TAC), cela requiert un comparatif. L'endroit choisi est une route le long d'une digue, avec une butte et une rangée d'arbres à environ 150 m de distance. Le rendement est visiblement le même pour toutes les lampes, mais le réflecteur et la forme de la tête de lampe déterminent où la majeure partie de la lumière aboutit.

la rangée d'arbre et la digue sont toutes deux bien éclairées
avec la TK16 V2.0, la digue et les arbres sont un peu moins bien éclairés, regardez bien l'herbe sous les arbres
La PD36 TAC éclaire mieux sur une courte distance grâce à son faisceau plus large
Koen van der Jagt

Dès son plus jeune âge, Koen a commencé à s'intéresser aux lampes, fils électriques et piles. Enfant, il était toujours en train de bricoler des dynamo, des lampes de vélo et des boîtes électriques. Les ampoules krypton et halogènes ont été remplacées ces dernières années par des LED. Il y a quelques années, il a découvert le matériel professionnel. Ses marques de prédilection sont Led Lenser et Fenix. La photographie est aussi l'un de ses hobbys. En plus de la nature et de la météorologie, Koen aime montrer aux autres ce qu'une lampe peut faire et à quoi ressemble son faisceau la nuit. Les tests de Koen sont souvent placés sur des forums tels que candlepowerforums.com et taschenlampen-forum.de. Au fil des années, Koen a rassemblé des lampes dans pratiquement toutes les catégories : des petites et compactes aux énormes bombes lumineuses.