Commandé aujourd'hui, expédié demain Expédition gratuite à partir de 50 € Retour gratuit sous 30 jours
4,7
Couteaux de cuisine
& ustensiles
Casseroles
& poêles
Aiguiser
& entretien
Couteaux
& multitools
Lampes de poche
& piles
Jumelles
& longues-vues
Extérieur
& équipement
NouveautésPromos
& Offres spéciales
Home Smart info Évaluation Fenix HP25R | Revue d'expert par Padraig Croke

Évaluation

Fenix HP25R | Revue d'expert par Padraig Croke

‘‘Je suis sûr que c’est ici quelque part’’ dit mon très bon ami et compagnon de bivouac Ciaran. Cela fait 40 minutes que nous marchons dans le noir complet au beau milieu du Killarney National Park à Kerry en Irlande. Il est 2 heures du matin, le sol est mouillé et boueux et nous tentons de nous frayer un chemin vers une plage très bien cachée au bord d’un lac situé au milieu de ce parc national. Nous avons décidé d’y faire notre campement pour la nuit car au lever du soleil, la vue est à couper le souffle. Au beau milieu de la nuit, en revanche, ce lac est quasiment invisible. Une étendue noire, vide et très venteuse dont on ne soupçonne l’existence que par le bruit des vagues se cassant sur les rochers. Cette plage est cachée derrière une forêt très dense, loin des sentiers battus et notre mission est de trouver notre chemin à travers ces bois. La plage nous attendant de l’autre côté.

Voilà l’un des nombreux scénarios dans lesquels je me retrouve de plus en plus souvent ces derniers temps. Avec l’hiver qui arrive, cela ne va pas prendre de temps avant qu’il ne commence à faire nuit lorsque je rentre du boulot. Une bonne lampe frontale devient donc indispensable ! Entre scène la Fenix HP25R.

Luminosité

Cette lampe frontale est un modèle très polyvalent. Avant cette expérience, j’ai rarement mis trop de réflexion dans l’achat d’une lampe. Tant qu’elle est confortable dans la main et éclaire suffisamment pour que je vois où je mets les pieds, c’est largement suffisant. Mais ça c’était avant de posséder une lampe Fenix et de réaliser tout ce que j’ai manqué.

On trouve deux interrupteurs sur le dessus de la lampe permettant de basculer entre les 9 modes d’éclairage. Le premier interrupteur allume un faisceau large blanc neutre grâce à une LED Cree XP-G2 R5. Ce même bouton permet de changer entre 4 puissances différentes allant de 4 à 350 lumen.

Le deuxième interrupteur permet d’allumer un faisceau concentré très puissant (spotlight). Grâce à une LED Cree XM-L2 U2 blanche, il permet de choisir entre 4 puissances allant cette fois de 30 à 1000 lumen. C’est lumineux.… très lumineux. Sur le mode le plus puissant, le faisceau atteint les 187 mètres de portée. Ce même mode entraîne une légère chauffe de la lampe mais le boîtier en aluminium permet de distribué et d’évacuer la chaleur très rapidement.

La lampe offre également 2 modes de lumière rouge, un faisceau constant et un mode clignotant. La lumière rouge s’avère très pratique lorsque l’on doit pouvoir utiliser sa vision nocturne tout en étant capable de lire une carte, une boussole ou encore traquer des animaux. J’ai également utilisé le mode clignotant pendant une nuit complète pour repousser des gros ratons laveurs loin de mes pièges... mais c’est une histoire pour un autre jour. Honnêtement, cette HP25R est plus puissante qu’aucune lampe de poche dont j’aurais pu avoir besoin pour mes activités outdoor et le bushcraft.

Pendant notre déplacement à travers le parc national, j’ai jugé plus utile d’utiliser la lampe frontale avec un faisceau large et diffus au mode d’éclairage le plus puissant. Le faisceau était suffisamment large pour permettre à notre groupe de quatre de parfaitement voir où nous mettons les pieds. Nous avons facilement pu voir la lumière de la lampe se refléter dans les yeux d’un cerf. J’ai donc rapidement changé pour le spotlight. Le puissant faisceau a parfaitement éclairer le lointain de la forêt nous permettant d’observer le cerf vaquer à ses occupations nocturnes. Quelle merveilleuse occupation de vendredi soir. Basculant à nouveau sur le faisceau large, nous trouvons notre chemin dans les bois et, après une petite randonnée, nous arrivons finalement sur notre plage, La lampe Fenix nous a certainement bien aidé à trouver notre chemin.

Avec de telles performances, basculer entre les modes d’éclairage devient très intuitif et j’ai facilement appris à contrôler la luminosité selon mes besoins. L’avantage d’avoir deux interrupteurs est que l’on n’a pas besoin d’apprendre une série de commandes avant de contrôler les réglages désirés. Pas besoin de basculer entre toutes les options via un seul interrupteur qui finit souvent en passant trop vite les modes et devoir recommencer depuis le début pour retrouver la luminosité souhaitée. Cette lampe est rapide et efficace

Construction et ergonomie

Une bonne lampe frontale se doit d’être un accessoire solide pour toutes aventures. La HP25R, m’apporte beaucoup de fiabilité et, avec ces modes puissants et différentes options de charge (nous y reviendrons plus tard) c’est pour moi un vrai support moral. Cependant, je trouve qu’esthétiquement, il lui manque quelque chose. Je sais que techniquement parlant, pour la conception de lampes à usage professionnel, il est difficile de faire des concessions sur le poids et la construction. Avec ses 239 grammes (sans la batterie), elle est plus lourde que la plupart des lampes frontales portés par mes amis. Mon ancienne lampe pesait environ 110 grammes ce qui revient à la moitié de cette lampe Fenix. Cette lampe ne produisait cependant que 350 lumen maximum.

Avec le kit battery aussi gros que la lampe elle-même placé derrière la tête et un épais câble de connexion, ce n’est pas la plus belle lampe que j’ai pu avoir. Ceci étant dit, séparer l’emplacement de la batterie de la lampe permet, dans des conditions météorologiques froides, de protéger la batterie sous les vêtements ou encore un bonnet ce qui permet à la lampe de continuer à fonctionner parfaitement.

Ayant une petite tête, j’ai trouvé que le câble (conçu pour s’adapter pour toutes tailles de têtes mais aussi sur des bonnets et des casques) un peu trop long. Il pend très maladroitement sur le côté du bandeau avec les 2 clips en plastique. Cela ne m’a pas posé de problèmes jusqu’à présent mais devant régulièrement me frayer un chemin à travers des végétations denses, j’ai peur qu’il finisse par s’accrocher quelque part. Mais pour un faisceau lumineux puissant, il faut une batterie puissante qui puisse être à la hauteur. Une chose qu’il faut garder en tête lors de l’achat d’une lampe. J’aurais aimé qu’il y ait une meilleure solution esthétique tout en gardant les mêmes performances.

Une lampe avec de grandes performances

La HP25R est résistante à l’eau selon la norme IPX-6. Le système IPX est une unité de mesure indiquant la résistance à l’eau. IPX-6 sous entend une résistance à la pluie ou une grosse éclaboussure. La lampe doit toujours fonctionner sous de telles circonstances mais on ne s’attend pas à ce que la lampe continue de fonctionner sous l’eau.

Je ne suis pas la pour critiquer cette mesure mais je pense que cette lampe est capable de supporter plus que ça. À vrai dire, j’ai perdu cette lampe frontale lors d’un voayage en canoë avec 30 aventuriers en Suède. J’était dévasté à l’idée d’avoir perdu ma lampe et ait du en emprunter une à un ami. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Une semaine plus tard, après en avoir parlé sur notre Podcast, un auditeur qui habite en angleterre m’a contacté. Il m’a raconté que, pendant ce même voyage, il est sortie pour une partie de pêche et a trouvé une lampe frontale flottant sur l’eau ! Figurez-vous qu’il s’agissait de ma lampe Fenix. La lampe a survécu à une nuit flottant sur un lac. Il me l’a envoyé par la poste et elle fait de nouveau fièrement partie de mon équipement.

Batterie et options de charge

Même si la HP25R est une lampe frontale rechargeable par USB, elle cache différentes options de chargement. Personnellement, je n’ai pas l’habitude de me reposer sur une lampe avec batterie intégrée qui ne se recharge qu’à même la lampe. Pourquoi ? Simplement car, lors de longs voyages (disons plus d’une semaine), on se trouve rapidement sans batterie si l’on ne dispose que d’une batterie externe pour recharger tout son équipement. Les téléphones en particulier, demandent une recharge régulière ce qui m’oblige à me déplacer avec une powerbank de 20,000 mAh rien que pour ça. Devoir décider si je recharge ma lampe ou mon téléphone n’est, pour moi, pas une option.

Heureusement, ce n’est pas le cas pour cette lampe en particulier. Comme je l’ai déjà dit, cette lampe peut être rechargée par USB, pratique avant de partir en voyage. Mais elle peut également être alimentée par des accus 18650 Li-Ion interchangeables ou encore par deux piles CR123A. Pour les intéressés, ces dernières fonctionnent très bien par des températures allant jusqu’à -40.

La lampe a une autonomie allant jusqu’à 1h30 avec le mode le plus puissant en spotlight et 2h30 avec le mode le plus puissant en faisceau large. Ce qui n’est pas tant que ça finalement. Avec le mode d’éclairage inférieur offrira une autonomie de 9 heures en faisceau large. Ce qui est largement suffisant pour une excursion d’une nuit. Quand on y pense, avec une lampe frontale complètement rechargée et un accu Li-Ion de secours, on peut utiliser la lampe avec une bonne luminosité pendant 18 heures avant d’avoir à recharger l’accu ou la batterie. Une autre alternative un peu plus coûteuse serait de partir avec un paquet de piles CR123A. Chacun sa préférence. L’essentiel étant que les différences options de charge font de la lampe HP25R une lampe très pratique pour ceux qui n’ont pas accès à une sorte d’énergie quelconque pendant un certain temps.

Conclusion

Avec tout le temps que j’ai passé avec cette lampe, je me suis retrouvé dans de nombreuses situations inattendues ou encore improbables dans lesquelles avoir une bonne lampe s’est avéré être essentiel. Après avoir passé des années à travailler sans problème avec une lampe frontale bien moins puissante, j’étais relativement sceptique quant à la nécessité d’en avoir une plus puissante. Ceci étant dit, une lampe comme celle-ci offrira bien des avantages aux utilisateurs aimants explorer des caves, aux pêcheurs ou encore aux chasseurs. Des activités que je n’exerce pas (encore) mais si c’était le cas, je sais maintenant quoi prendre avec moi. Pour ce qui est de mes aventures, j’espère que la HP25R sera toujours à la hauteur de mes espérances. Mais quelque chose me dit qu’elle sera parfaite. Mon péché mignon ? Constamment avoir la lampe au mode d’éclairage le plus élevé parce que... Pourquoi pas ?! J’espère simplement ne pas être déçu avec ma prochaine lampe...

Expert

Padraig Croke
Padraig Croke

Padraig Croke est un amateur de bushcraft et de plein air qui ne vit que pour ça. Il est co-animateur du podcast Trial by Fire, un podcast bimensuel dédié au bushcraft et à l’outdoor. Il est également admistrateur de la communauté virtuelle ‘Living to Learn’ et designer du magazine The Bushcraft Journal.

Lors des podcats Trial by Fire, Padraig Croke et Joe Price parlent de bushcraft et autres activités outdoor. Vous trouverez ces épisodes sur TrialByFire ainsi que sur iTunes, Spotify et Stitcher. N’oubliez pas de les suivre sur instagram @thetrialbyfirepodcast.

Merci Padraig pour cette super revue d’expert !


Lire plus