Votre navigateur web est obsolète. Cela pourrait affecter le bon fonctionnement du site.

Commandé aujourd'hui, expédié demain
Expédition gratuite à partir de 75 €
Retours gratuits sous 30 jours
Nos clients nous donnent une note de 4.7/5

Fenix LR35R | Evaluation de l'expert Koen van der Jagt

Chez Knivesandtools, nous vous proposons un large choix de lampes de poche Fenix, dont la Fenix LR35R. Un véritable petit projecteur de poche. Suivez Koen van der Jagt pour aller la tester sur le terrain !

Nouvelle Fenix LR35R : lumière sur le nouveau projecteur de Fenix !

Certaines tendances reviennent régulièrement en force dans le monde des lampes de poche. L'une des dernières modes était la course aux lumens : qui sortira la lampe de poche avec le plus de lumens... Une fois cette compétition terminée, on en voit apparaitre une nouvelle : des lampes avec une luminosité très puissante dans un format le plus petit possible ; chose qui a été rendue possible grâce à la popularité de la batterie 21700. Fenix, en tant que fabricant expérimenté, est entré dans la course en sortant la LR35R. C'est le second modèle de Fenix (après sa grande sœur la LR40R) qui offre 10000 lumens, mais le seul que l'on peut glisser dans sa poche. Et c'est ce qui rend cette lampe si exceptionnelle ! Il n'y a pas si longtemps, c'était encore impossible. J'avais vraiment hâte de faire connaissance avec cette petite bombe, et je vais partager avec vous mes impressions. La puissance de la LR35R se trouvant exactement entre celles de ses deux grandes sœurs, je les compare régulièrement. Là encore, le faisceau et la luminosité sont très impressionnants, produisant souvent des images surprenantes. Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez mon article !

Déballage

La LR35 est emballée dans un carton avec crochet, avec une image de la lampe sur le devant, et en dessous, ses caractéristiques principales. Derrière les caractéristiques et sur les côtés, on trouve des icônes indiquant à quoi peut servir la LR35R. La lampe est livrée avec un étui, une dragonne, un joint torique de rechange et un câble USB-C. Comme d'habitude, on ne trouve pas de chargeur, mais ce n'est pas un problème en général. Une notice et quelques publicités sont également incluses ; et c'est tout ! L'avantage est que la batterie 21700 (qui coûte assez cher) est également incluse ; une fois la protection retirée, on peut directement utiliser la lampe. J'ai l'habitude de ce genre d'emballage avec Fenix, on y trouve le strict nécessaire, sans chichi. Mais j'ai déjà vu des emballages plus luxueux ... pour une lampe de cette gamme de prix, ça aurait été appréciable.

la boite en carton de la LR35R ; elle aurait pu être un peu plus luxueuse

Premières impressions

Première impression : la LR35R est étonnamment petite ! Avec l'indication "35", je m'attendais à une lampe du même format que la TK35, un grand classique de Fenix. Mais ce n'est pas le cas : la LR35R est bien plus courte que la TK35, alors que la tête de lampe fait le même diamètre. Je me demande si cette lampe pourrait être encore plus compacte.

la LR35R avec, en arrière-plan, la classique TK35UE
le diamètre de leurs têtes est quasiment identique

Avec la LR35R, on sent bien qu'on tient en main un article Fenix : solide, robuste, avec des finitions parfaites. Ses caractéristiques les plus marquantes sont bien sûr la tête de lampe avec ses 6 LED SST-40, l'interrupteur avec bords couleur cuivre et le gros clip à l'arrière. Son design correspond bien aux gros modèles Fenix, pourtant elle s'accorde mieux avec la collection TK(35) qu'avec la LR(40). Je trouve que c'est un design bien équilibré et puissant. Dans la tête de lampe, on trouve six réflecteurs lisses peu profonds qui s'entrecroisent. Les LED sont placées bien au centre des réflecteurs. Un réflecteur lisse, associé avec une LED adaptée, offrira une bonne portée. C'est donc une bonne combinaison ! Sur le côté de la tête, on trouve l'interrupteur avec voyant de batterie intégré, entouré d'un anneau métallique cuivré. Le bouton est légèrement enfoncé, ce qui évite d'y appuyer par accident. De l'autre côté de la lampe, on trouve le port USB-C avec un capuchon en caoutchouc. Il est assez difficile de retirer ce capuchon (décoré d'une flèche), mais comme ça, on est sûr que le port est bien protégé contre l'eau et la poussière. Sur la totalité du boitier sont fraisées des rainures, qui ont plusieurs fonctions : elles permettent d'évacuer la chaleur, offrent une meilleure prise et empêchent la lampe de rouler quand on la pose à plat. Le clip est unique pour une lampe Fenix de cette taille et indique qu'elle est faite pour être portée sur les vêtements. Ce clip est bien attaché à la lampe, et si on souhaite le retirer, il faut s'équiper d'un tournevis spécial, mais il reste bien discret. À l'extrémité de la LR35R, on trouve deux œillets de lanyard. Je les trouve un peu trop petits ; je n'ai pas réussi à y attacher un ancien lanyard Fenix. La LR35R est très stable une fois posée sur sa base, et peut servir de lanterne avec un diffuseur. Selon moi, il n'existe pas de diffuseur Fenix de ce diamètre, il faut donc être créatif. La lampe s'ouvre facilement et on trouve à l'intérieur les deux batteries 21700. Il s'agit des modèles supérieurs aux célèbres batteries 18650, que l'on trouve encore beaucoup dans de nombreuses lampes de poche. L'avantage d'une batterie amovible, c'est qu'on peut emporter une paire de batteries 21700 en plus, et les utiliser au cas où. De solides ressorts protègent les batteries contre les chocs et deux petites icônes plus/moins vous indiquent dans quel sens les placer.

Cette lampe Fenix me laisse une très bonne première impression, mais je n'en attendais pas moins de cette marque. Côté qualité de fabrication, cette marque nous a habitué à un niveau de qualité exceptionnel. Cette lampe n'y fait pas exception. Voici quelques images.

le design est à couper le souffle
surprise au dos : un long clip de poche
pas moins de six LED SST40
joli détail : l'anneau cuivré autour de l'interrupteur
le port USB est protégé par un capuchon en caoutchouc
cette lampe est très compacte : sa taille est comparable à d'autres accessoires
disponible uniquement en (joli) noir mat
les LED SST40 sont parfaitement centrées
la LR35R dans son territoire : une vaste forêt
de belles lignes, typiques de Fenix
les rainures sur le boitier de la lampe et sur la tête offrent une excellente prise et aident à évacuer la chaleur
avec son corps plat, la LR35R est très maniable
en la dévissant, on découvre deux batteries 21700
des ressorts solides les gardent bien en place
le lanyard a été modernisé, l'ancien modèle ne passe pas par les petits œillets
les réflecteurs lisses et peu profonds s'entrecroisent

Fonctionnement

La LR35R est confortable en main, et est bien équilibrée. Bien entendu, ce n'est pas le modèle le plus léger de sa catégorie, mais cette lampe offre six LED et deux puissantes batteries. Je trouve que le boitier plat (comme sur la collection TK35) est très agréable. La LR35R est ainsi plus maniable que la LR40R. Comme je l'ai déjà dit, le clip fixe n'est pas gênant. Cette lampe offre une prise en main optimale et ne vous glissera pas des mains. La LR35R peut très bien se manipuler d'une seule main : quand on la tient, le pouce se place naturellement au bon endroit, sur l'interrupteur. Le bouton est bien facile à trouver grâce à sa texture et sa forme, mais je le trouve un peu petit. S'il vous fallait trouver le bouton à tâtons dans l'obscurité, vous préfèreriez qu'il soit plus gros. Ou, comme sur la bonne vieille TK35, un interrupteur à l'extrémité de la lampe. Mon expérience me permet d'affirmer que l'on trouve toujours ce type d'interrupteur, même dans le noir complet.Autre astuce qui aurait pu être bien utile sur cette lampe Fenix : ils auraient pu la doter d'un interrupteur fluorescent, ce qui permettrait de le trouver plus facilement dans l'obscurité. Peut-être pour les prochaines versions !

la LR35R est très maniable, surtout grâce à sa petite taille
l'interrupteur est bien défini avec son rebord marqué, mais est un peu petit

L'interrupteur permet d'accéder à toutes les fonctions. Fenix n'aime pas trop les surprises et conserve souvent le même concept. Pour allumer ou éteindre la lampe, il suffit d'appuyer sur l'interrupteur pendant une seconde, puis un clic rapide vous permettra de naviguer entre les modes d'éclairage. C'est très simple et intuitif. Fenix a choisi de la doter de cinq modes d'éclairage, le plus bas commençant à 100 lumens. C'est déjà bien puissant, ce qui rend cette LR35R adaptée plutôt pour les gros travaux. C'est très bien, mais j'aurais préféré un mode très basse luminosité, autour de 5 lumens par exemple. Selon moi, cela aurait bien complété cette lampe. Comme prévu, la LR35R s'allume toujours sur le dernier mode utilisé à une exception près : la fonction stroboscope éblouissante. On accède à cette fonction en maintenant l'interrupteur appuyé un peu plus d'une seconde, que la lampe soit allumée ou éteinte. Ce mode défensif est incroyablement éblouissant ! À part ça, la LR35R ne dispose pas de mode instantané, comme par exemple un accès direct au mode Turbo ou un éclairage temporaire qui allumerait la lampe tant qu'on garde le bouton appuyé. En ce qui concerne la fonction turbo : on peut l'utiliser sans problème pendant plusieurs minutes, sans que la lampe ne repasse sur un mode inférieur, ou ne surchauffe. Bien entendu, il ne faut pas s'attendre à ce qu'une lampe compacte comme celle-ci effectue un travail de recherche continu avec le réglage le plus élevé. On peut également verrouiller cette lampe pour éviter qu'elle ne s'allume par accident. On peut le faire de deux manières : en double cliquant sur l'interrupteur, ou en tournant la tête de lampe d'un quart de tour. Personnellement, je préfère toujours l'option mécanique à l'électronique, surtout que la lampe clignote toujours deux fois quand on la verrouille grâce à l'interrupteur. Si l'on souhaite opérer discrètement (par exemple pour les agents de sécurité), et que l'on appuie par accident sur le bouton et que la lampe se met à clignoter, ce n'est pas l'idéal.

Le chargement est très simple grâce au port USB C. On peut également retirer les batteries et les recharger dans un chargeur externe. Le chargement complet d'une batterie vide prend en général entre deux heures et demie et trois heures. Le chargement régulier des batteries ne les abime pas et est même conseillé. Pendant le chargement, le voyant à LED clignote en rouge, puis reste allumé en vert une fois la batterie complètement chargée. Lorsque la lampe est éteinte, un appui court sur l'interrupteur vous permettra de vérifier l'état de la batterie. Le voyant clignote alors en rouge ou émet une lumière verte fixe, qui vous permet de voir si c'est le moment de la recharger.

un modèle très moderne avec prise USB-C
le voyant vous indique s'il vous reste assez de batterie

Ma conclusion en ce qui concerne son fonctionnement : d'un côté, j'aime beaucoup la simplicité des modèles Fenix, mais d'un autre côté, j'aurais souhaité une interface plus complète avec un peu plus d'options. Mais ce n'est pobablement pas un problème pour la plupart des utilisateurs.

Profil lumineux

Les LED de la LR35R sont des SST-40. On retrouve ce type de LED également sur la moderne TK22. Les différents modes d'éclairage offrent une bonne association entre puissance et portée, qui font que la LR35R dispose non seulement d'une puissance impressionnante, mais aussi d'une portée de 500 mètres. Gardez bien à l'esprit que cette valeur est une indication standard ; elle n'est donc valable que "dans les meilleures conditions possibles". Personnellement, j'ai l'habitude de diviser cette valeur par trois, puis par deux, pour avoir une valeur plus réaliste.

Côté couleur de faisceau, Fenix opte souvent pour un blanc assez froid, et ce modèle LR35R n'y fait pas exception. La couleur du faisceau est bien égale, sans halo bleu ou vert, comme c'est souvent le cas avec les lampes bon marché. C'est mieux ainsi ! J'aimerais bien pouvoir trouver des lampes Fenix avec un faisceau blanc plus neutre ; je préfère les teintes un peu plus chaudes, qui offrent un rendu des couleurs plus juste, même si l'on y perd en portée. Afin de bien vous montrer le profil lumineux, j'éclaire d'abord un mur blanc. Les modèles de comparaison sont deux autres modèles phares de la famille Fenix, la LR40R et la TK72R. Même lors des tests en extérieur, ce sont de véritables rivales pour la LR35R ! Voici les différents modèles en image, voyez à quel point la LR35R est compacte !

les modèles LR40R, TK72R et LR35R côte à côte
des LED et réflecteurs complètement différents, qui donnent à chaque lampe des caractéristiques uniques

Photos tests en intérieur

Nous commençons avec la LR35R à l'intérieur. En utilisant une surface blanche, cela permet de bien voir la façon dont se présente le faisceau, selon les différents modes d'éclairage ; on voit également mieux les différentes teintes variant avec la luminosité. On voit clairement que les modes les plus bas offrent une teinte plus chaleureuse. Ci-dessous les cinq modes d'éclairage de la LR35R ; les modes les plus élevés deviennent vite éblouissants dans une petite pièce !

les cinq modes d'éclairage de la LR35R sur une surface blanche

Tant que j'y suis, je vous montre aussi les différences avec la LR40R et la TK72R.

La teinte de la LR40R est plus chaleureuse, mais sa couleur est moins égale que la LR35R, et le point central est plus diffus. La LR40R donne donc plus de lumière sur une courte distance et la LR35R éclaire une plus grande surface au loin.

la LR35R et la LR40R, sur une surface blanche

Pour ce qui est de la couleur du faisceau, la TK72R ressemble à la LR35R, et son faisceau est le plus étroit des trois. On remarque plus de colorations jaunes/vertes avec la TK72R. Le spot central est moins bien défini, cette lampe offre une grande luminosité à courte distance, mais est un peu à la traine en matière de portée, à côté des deux autres lampes.

la LR35R et la TK72R éclairant un mur blanc

Photos test en extérieur

C'est le moment d'aller les tester dehors. L'endroit que j'ai choisi est un bois sombre dans le Veluwe (Pays Bas). Les nombreux arbres permettent de bien voir les différences de portée entre les lampes. Voici d'abord les cinq modes d'éclairage de la LR35R, on voit bien que cette lampe dispose d'un mode très bas.

les cinq modes d'éclairage de la Fenix LR35R

Ici aussi j'ai comparé avec les deux autres lampes. C'est toujours sympa de voir les différences, et même parfois, surprenant !

Voici, ci-dessous, le duel entre la LR35R et la LR40R. La LR40R offre beaucoup de lumière sur une courte distance, et son spot bien focalisé est bien visible : on a donc aussi une bonne portée. Avec la LR35R, on voit que le faisceau est bien égal sur toute sa portée, regardez par exemple les arbres du fond. Ils sont mieux éclairés avec la LR35R.

ici la LR35R contre la LR40R, toutes deux en puissance maximale

Une luminosité impressionnante, même sur la TK72R, qui a pourtant une portée moindre. Le gros tronc d'arbre à droite est à peine éclairé, et les arbres du fond sont difficiles à compter. Un faisceau plus concentré avec une portée plus courte pour la TK72R.

la LR35R contre la TK72R, toutes deux en mode turbo

Vu de côté, on distingue encore mieux les caractéristiques des faisceaux. Et en plaçant l'appareil photo plus loin des lampes, on voit mieux la couleur de la lumière.

Ce qui saute aux yeux, c'est la teinte plus chaleureuse de la LR40R et l'importance de la LED centrale. On voit clairement un rayon lumineux plus vif au centre du faisceau. La LR35R éclaire à cette distance une plus large surface au niveau des arbres.

comparaison du mode le plus élevé de la LR35R et de la LR40R

Sur le chemin également, on voit bien que la TK72R n'est pas faite pour éclairer au loin, mais de plus près elle offre une luminosité claire et bien égale. C'est dû en partie au type de LED, mais aussi au réflecteurs dits "orange-peel" de la TK72R ; ceux-ci dispersent la lumière mieux que les réflécteurs lisses des lampes LR.

la LR35R contre la TK72R, toutes deux en mode turbo

Et voici quelques photos supplémentaires avec la lampe en main, qui permettent de voir les performances impressionnantes de la LR35R : un faisceau bien large avec une excellente portée !

dans le Veluwe : un véritable projecteur lumineux !
mais en campagne aussi, la LR35R assure ! Ici j'éclaire une éolienne de 200 mètres de haut, à 150 mètres de distance
de quoi éclairer toute une prairie avec un petit bois
pleins feux sur une rivière dans un polder

Conclusion

Avec la LR35R, Fenix passe à la vitesse supérieure. Pas spécialement en matière de puissance totale, car on a pu voir que la TK72R et la LR40R sont toutes deux aussi lumineuses. Le point fort de la LR35R est l'association d'un format compact avec un faisceau large qui éclaire très loin. Cela en fait un excellent modèle pour les opérations de recherche, lorsqu'il s'agit d'éclairer à plusieurs centaines de mètres sur une large superficie. Et l'avantage, c'est qu'on peut la glisser facilement dans sa poche ! Cette lampe tient bien en main (surtout dans les petites mains), et son fonctionnement est assez intuitif. Le clip de poche est un accessoire astucieux, et nouveau sur un "gros" modèle Fenix.

Mais alors, cette lampe aurait-elle tout pour plaire ? Selon moi, il y a toujours quelque chose à améliorer ou à ajouter. Dans le cas de la LR35R, j'aurais aimé trouver un interrupteur fluorescent, un mode d'économie d'énergie à luminosité très basse, et un accès direct au mode turbo. Et... j'aurais beaucoup aimé retrouver l'interrupteur tactique de la TK35 sur la LR35R. On ne sait jamais, peut-être que le fabricant lira cet article !

Merci à l'équipe de KATO de m'avoir permis de tester cette LR35R !

Koen van der Jagt

Dès son plus jeune âge, Koen a commencé à s'intéresser aux lampes, fils électriques et piles. Enfant, il était toujours en train de bricoler des dynamo, des lampes de vélo et des boîtes électriques. Les ampoules krypton et halogènes ont été remplacées ces dernières années par des LED. Il y a quelques années, il a découvert le matériel professionnel. Ses marques de prédilection sont Led Lenser et Fenix. La photographie est aussi l'un de ses hobbys. En plus de la nature et de la météorologie, Koen aime montrer aux autres ce qu'une lampe peut faire et à quoi ressemble son faisceau la nuit. Les tests de Koen sont souvent placés sur des forums tels que candlepowerforums.com et taschenlampen-forum.de. Au fil des années, Koen a rassemblé des lampes dans pratiquement toutes les catégories : des petites et compactes aux énormes bombes lumineuses.