Menu
Commandé avant 19h, expédié le jour même
Expédition gratuite à partir de 50 €
Retour gratuit sous 30 jours
Service clientèle
Chèque-cadeau
0
Commandez

Couteaux Céramiques

En décembre 2014, nous avons de nouveau testé les couteaux en céramique de plusieurs fabricants. Nous avons d’abord testé le tranchant de la lame et son entretient, la résistance de la céramique et comment la lame réagit en fonction des aiguiseurs utilisés et enfin, la simplicité de son utilisation. Vous trouverez aussi un comparatif complet entre les couteaux céramiques et les couteaux « classiques » en acier.

Les couteaux testés

Pour ce test, nous avons utilisé les couteaux en céramique fabriqués par Kyocera, qui est aujourd’hui le plus gros des fabricants de lame en céramique. Afin d’avoir le plus juste des résultats, nous avons testé d’autres couteaux en céramique de plusieurs autres fabricants. Pour comparer ces couteaux en céramique avec des couteaux en acier, nous avons utilisé les couteaux de Chef des marques Kai, Wüsthof, Robert Herder et notre propre marque Eden Kanso Aogami.

Le tranchant à l’achat

Lorsque que nous avons reçu le couteau en céramique de Kyocera, nous avons trouvé la lame très bien aiguisée et parfaitement tranchante. C’est-à-dire aussi bien aiguisée que les couteaux en acier voire dans certains cas mieux ! Cependant, lors des essais avec des couteaux céramiques moins chers, le tranchant n’a rien à voir avec celui du Kyocera et n’est pas à la hauteur du tranchant des couteaux en acier.

L’utilisation

Après avoir testé le tranchant sortit d’usine, six personnes ont coupé des carottes et des oignons afin d’avoir l’avis le plus objectif sur le coupant des couteaux céramiques.

L’opinion générale est que les couteaux Kyocera coupent la planche en bois utilisée et que contrairement aux couteaux en acier, ils glissent moins bien sur le support choisi. Couper avec des couteaux céramiques est donc moins fluide que de couper avec des lames en acier. Nous avons testé deux couteaux Kyocera (le 13 cm et le 18 cm) et nous avons relevé une différence d’utilisation entre les deux. Non pas à cause de la taille de la lame mais dû à sa finesse et à sa géométrie.

Chipping

Kyocera ajoute une notice à leurs couteaux stipulant que, contrairement aux couteaux en acier, les couteaux en céramique ne sont pas faits pour subir de torsions car la lame peut se briser. Le couteau devra être utilisé dans une coupe « droite ». Lorsque nous avons utilisé le couteau en suivant les conseils de Kyocera, nous avons constaté que la lame laissait des dépôts sur les aliments après seulement un après-midi d’utilisation. Nous nous posons alors la question: « Quelle sera la qualité de la lame dans 5 ans et où vont les dépôts laissés par le couteau ? »

Detailopname van een Kyocera keramisch mes na gebruik, chipping

Couteau Kyocera après l’utilisation

Le tranchant après utilisation

Après l’utilisation, le tranchant de tous les couteaux a été testé. A notre grande surprise, les lames céramiques avaient mieux conservé leur tranchant rasoir que les lames en acier. Le fabricant Kyocera respecte donc sa promesse en disant que les couteaux en céramique resteront aiguisés plus longtemps que les couteaux classiques. Grâce à leur forme spécifique et à leur lame plus fine que les couteaux en acier, les couteaux en céramique ont besoin de moins d’entretien au niveau de l’aiguisage de la lame.

L’aiguisage des couteaux céramiques

L’étape d’après fut l’aiguisage des lames. Pour les lames en acier, nous utilisons les pierres à eau Naniwa. Pour les lames en céramique, dû à la dureté de la lame, nous avons utilisé les pierres à diamants. Premier constat : il est difficile d’obtenir un résultat satisfaisant avec les lames en céramique. L’entretien maison de ces couteaux est donc compromis.

Cependant, les couteaux céramiques peuvent être renvoyés au fournisseur pour être aiguisés. Un bon vous est fourni à l’achat du couteau. Le problème, c’est qu’il faut débourser soi-même les frais de transport jusqu’à l’usine et que vous êtes privés de votre couteau pendant plusieurs temps. L’entretien de ces couteaux avec une simple pierre ou un aiguisage rapide est impossible tandis qu’avec les couteaux en acier, il est très simple d’aiguiser soi-même leur lame et vous avez un large choix d’outils !

Le test de la torsion

Sur l’emballage du couteau céramique, il est précisé que les couteaux ne peuvent pas subir de trop fortes torsions de la lame au risque qu’elle ne se brise. Nous avons donc testé et mesuré la pression que pouvaient endurer les lames en céramique et en acier.

Pour faire ce test, nous avons utilisé un appareil en forme de U qui permet de mesurer la pression subit par la lame. Le couteau céramique 18 cm se casse après une pression de 0,33Nm ce qui est mieux que les autres couteaux en acier testés qui eux se cassent sous une pression de 0,30 Nm. Le Kyocera 13 cm a un plus mauvais résultat puisqu’il ne subit qu’une pression de 0,08 Nm alors que les couteaux en acier VG-10 (de la même taille mais avec une lame plus fine) se cassent sous une pression de 0,65Nm soit une pression 7,75 fois plus forte ! Le grand vainqueur de ce test est le couteau Classic de Whüstof qui endure une pression de 1,34Nm. Concernant les premiers prix des couteaux en céramiques, ils n’ont pas passé le test car après une simple torsion de la lame, les lames se sont brisées. La différence entre les couteaux en céramiques premier prix et les couteaux Kyocera n’est donc pas qu’une question de prix mais aussi de qualité de la céramique !

Enkele van de geteste keramische messen

Conclusion

  • Lorsque vous achetez un couteau en céramique fait par un bon fournisseur, le couteau est livré parfaitement aiguisé. Leur tranchant restera plus longtemps que les couteaux en acier et ils ne se rouillent pas ! De plus, beaucoup de personnes apprécient la légèreté du couteau.
  • Cependant, il n’est pas possible ou très difficile, d’aiguiser un couteau céramique soi-même. Même si le couteau n’a pas autant besoin d’entretien que le couteau en acier, l’aiguisage de leur lame est un long processus qui vous privera de votre couteau pendant plusieurs temps. Nous précisons que nous déconseillons l’utilisation d’une pierre à diamants pour ces couteaux dus à la non-efficacité. La seule véritable option est de renvoyer le couteau au fournisseur.
  • Nous interrogeons aussi sur les particules laissés par la lame, sur les aliments. Même si les dépôts sont minuscules, cela en dit long sur la qualité du matériau.
  • Voilà pourquoi, nous avons décidé de ne pas vendre des couteaux en céramique sur notre site. Nous pensons qu’il est important de vendre des produits dans lesquels nous avons une confiance totale.

Comme alternative, voici quelques couteaux légers et au tranchant rasoir :

Robert Herder Santoku 16,5 cm, bois de hêtre rouge
€ 68,80
Global G1 couteau de chef 21 cm
€ 103,50
Sakai Takayuki 45-Layer Damascus couteau de chef, 18 cm
€ 114,35 134,50

En lire plus :