Commandé avant 14:00, expédié aujourd'hui Expédition gratuite à partir de 50 € Retour gratuit sous 30 jours
4,7
Couteaux de cuisine
& ustensiles
Casseroles
& poêles
Aiguiser
& entretien
Couteaux
& multitools
Lampes de poche
& piles
Jumelles
& longues-vues
Extérieur
& équipement
NouveautésPromos
& Offres spéciales
Home Smart info Évaluation Évaluation de la Fenix CL25R : un compagnon (de route) très pratique en toute saison !

Évaluation

Évaluation de la Fenix CL25R : un compagnon (de route) très pratique en toute saison !

À l'automne dernier, le fabricant de lampes de poche Fenix a sorti une nouveauté : la Fenix CL20, une lampe de camping très pratique. Cette lampe répondant à un besoin, les réactions étaient très positives. Le grand avantage de ce genre de lampes est que leur lumière n'éblouit pas et se répartit de manière égale. Elles sont donc idéales pour lire ou pour éclairer une tente ou un camping-car, mais également pour bricoler dans l'obscurité d'un garage ! Juste avant les vacances d'été, Fenix a lancé la CL25R, un modèle légèrement plus grand et rechargeable par USB. Étudions de plus près cette version !

Le dernier compagnon de voyage sorti des ateliers de Fenix

Un compagnon (de route) très pratique en toute saison !

Emballage

L'emballage de la Fenix CL25R est élégant et soigné. Heureusement, il n'y a pas d'emballage blister cette fois-ci, de sorte que nous pouvons oublier couteau et ciseaux et que la lampe peut être rangée dans l'emballage après ouverture. À travers l'ouverture, nous n'apercevons que la lampe, les accessoires et le mode d'emploi étant rangés sous celle-ci. Une étiquette fixée sur la lampe nous informe qu'il convient de retirer la protection de l'accu, qui se trouve déjà dans la lampe. Très compact, l'emballage contient néanmoins tout ce dont nous avons besoin. Ainsi, nous pouvons commencer immédiatement.

Un emballage à la fois beau et pratique
Et doté d'une jolie impression
Après déballage : tout le nécessaire est là !

Premières impressions

La Fenix CL25R est plus petite que ce à quoi l'on pourrait s'attendre. À titre comparatif, elle mesure le diamètre d'une canette de boisson énergisante, pour environ les deux tiers de la hauteur. Elle se laisse donc aisément glisser dans une poche de manteau. Révolue, l'époque des lampes de camping aussi encombrantes qu'énergivores. À l'exception du compartiment de l'accu et de l'anse, la lampe est entièrement fabriquée en plastique. Qu'à cela ne tienne, la lampe offre un toucher solide, fidèle aux standards de Fenix. Le matériau brillant et matifié entourant les LED est remarquable : il rappelle un néon. Cette finition permet une diffusion égale de la lumière produite par les lampes intégrées. Ce matériau étant en plastique aussi, il est à prévoir qu'il sera à terme marqué par des rayures, mais cela n'influencera pas l'intensité lumineuse. Sur le dessus de la lampe, à côté de l'anse, on retrouve l'interrupteur ainsi qu'un port de chargement USB. L'interrupteur photoluminescent est très pratique pour retrouver la lampe, même dans l'obscurité la plus totale. Bien protégé derrière un bouchon en caoutchouc, le port USB est parfaitement à l'abri de la pluie. Le compartiment à piles, en bas, est fermé par un bouchon en métal avec aimant intégré et fixation pour trépied. Il est donc possible de poser la lampe, mais également de la coller à une surface métallique ou de la fixer à un gorillapod, par exemple. À l'intérieur, tout est impeccable : ressorts et plaques de contact dorés pour les piles, filetages souples bien que non graissés. Afin de garantir la durée de vie ainsi que l'étanchéité, il est toutefois recommandé de graisser régulièrement les filetages. En résumé, on peut dire que tout est parfaitement satisfaisant. Voici quelques photos pour mieux communiquer nos impressions.

Polyvalent : à la fois bouchon de compartiment d'alimentation, fixation pour trépied et aimant !
Très pratique : le puissant aimant permet d'étendre le champ des possibles en matière de fixation
On peut l'accrocher au-dessus de la terrasse de jardin...
Ou bien à un buisson
Recharger votre lampe devient un jeu d'enfant, il ne manque que la source d'alimentation
Un voyant rouge indique le statut du chargement de l'accu, différentes positions d'éclairage restent disponibles pendant la charge
À l'intérieur : un ressort de contact doré pour les piles et une finition impeccable

Possibilités

Fenix a essayé de se mettre à la place de l'utilisateur et a ainsi pensé à bien des choses. Ainsi, vous ne serez jamais à court de lumière, car la lampe fonctionne toujours, y compris pendant la charge ou sans accu. Il suffit d’un câble USB. Il peut s'agir d'une batterie externe. Personnellement, j'utilise régulièrement le pack accu de la Fenix HP30, qui possède une sortie USB. La seule limitation concernant l'utilisation de la lampe pendant la charge ou avec une alimentation externe est l'impossibilité d'enclencher les modes fort et turbo. Malgré tout, il est rassurant de savoir qu'on ne se trouvera jamais en manque de lumière tant que l'on dispose d'une alimentation de secours.

En termes de luminosité, la lampe propose six positions d'éclairage : quatre blanches et deux rouges. Il convient d'ailleurs de noter que la CL25R est la première lampe Fenix possédant un vrai mode nuit, nommé « moonlight » : une position fournissant une luminosité de moins de 1 lumen. Si cela peut sembler dérisoire de jour, c'est parfaitement suffisant pour se lever la nuit et aller chercher quelque chose sans déranger qui que ce soit. Les différentes positions (moonlight, moyen, fort, turbo) sont bien équilibrées, permettant aussi bien lire un livre qu'éclairer toute sa terrasse. L'éclairage rouge permet une lumière continue ou une lumière clignotante. Personnellement, j'utilise peu le mode continu, notamment parce que la CL25R possède déjà un bon éclairage blanc de faible intensité. Peut-être la lampe peut-elle servir d'éclairage arrière sur un vélo en cas d'urgence... Le mode clignotant, en revanche, est pratique lorsqu'on veut se servir de la lampe comme balise ou lorsqu'on est en panne.

En cas de pluie, aucun souci : la CL25R est étanche aux éclaboussures
Les températures très basses ne posent pas de problème non plus : selon Fenix, la CL25R fonctionnerait jusqu'à -40°C
À côté de la CL20
Facile à retrouver dans l'obscurité grâce au matériau photoluminescent

Commande

La commande se fait au moyen d'un interrupteur unique. Une fois ce dernier trouvé, pas besoin de chercher plus loin. Facile à repérer dans le noir, le bouton possède un point d'appui net. Pour allumer la lampe, il suffit d'appuyer une seconde sur le bouton. La lampe enclenchera alors la dernière position lumière blanche utilisée. Des appuis brefs vous permettront ensuite de passer d'un mode à l'autre, de l'intensité la plus faible à la plus élevée. Personnellement, j'aimerais beaucoup pouvoir alterner dans un sens ou dans l'autre, comme c'est le cas sur la Fenix BC30R. En effet, il est embêtant de réveiller son compagnon de tente avec 350 lumens en cherchant à passer du mode moyen au moonlight. Les modes à lumière rouge ne peuvent être enclenchés qu'une fois la lampe allumée, en appuyant deux fois brièvement. La lampe passe alors en lumière rouge continue ; un bref appui supplémentaire permet de passer en mode clignotant. Deux courts appuis successifs permettent de revenir à la lumière blanche. La lampe fonctionne très bien et est simple d'utilisation.

Profil lumineux

Il n'est guère surprenant qu'une lampe avec une portée maximale de 25 mètres offre une lumière diffuse. Les 12 LED blanches et les 6 LED rouges produisent une agréable lumière diffuse. Personnellement, je préfère accrocher la lampe pour mieux mettre en valeur la lumière. Avec ses modes d'intensité élevée, la CL25R éclaire sans problème une terrasse. La lumière possède une couleur neutre, donc pas de lumière trop blanche ou bleue. Ne vous attendez pas non plus à une lumière d'ambiance. La lumière rouge ne permet d'éclairer qu'à très faible distance. Elle peut par exemple servir à lire la carte routière sans éblouir le chauffeur.

Photos du faisceau Fenix CL25R

Il est difficile de parler réellement de « faisceau », dans la mesure où la CL25R diffuse sa lumière de manière très égale tout autour d'elle. Comme je l'ai indiqué plus haut, je préfère accrocher la lampe en hauteur pour une meilleure répartition. Voici quelques photos pour montrer le résultat en conditions réelles avec les quatre positions blanches et la position rouge continue. Afin de donner une meilleure idée de l'intensité lumineuse, je n'ai pas accroché la CL25R dans une tente, mais dans une véranda sur un camping.

Conclusion

En bref : je recommande la Fenix CL25R ! Ce genre de lampes est pratique dans de nombreuses situations. Que l'on parte en quête de la boîte à fusibles ou souhaite lire un peu au lit, la Fenix CL25R est très polyvalente. De plus, la lampe résistant au froid jusqu'à -40°C selon Fenix, elle peut servir en toutes saisons. La charger est un jeu d'enfant : la lampe continue de fonctionner pendant la charge. En outre, elle se fixe à peu près n'importe où. Pour les utilisateurs intensifs, je recommande un accu haute capacités, afin de garantir un éclairage jusqu'au bout de la nuit. Et une suggestion pour Fenix : merci d'inclure la possibilité de passer des positions les plus fortes aux plus faibles.