Commandé avant 19:00, expédié le jour même Expédition gratuite à partir de 50 € Retour gratuit sous 30 jours
9,3
Couteaux de cuisine
& ustentiles
Casseroles
& poêles
Aiguiser
& entretien
Couteaux
& multitools
Lampes
& batteries
Jumelles
& longues-vues
Extérieur
& équipement
NouveautésEnchères
Home Smart info Designer Chris Reeve : concepteur et créateur du légendaire Sebenza

Designer

Chris Reeve : concepteur et créateur du légendaire Sebenza

Chris Reeve est l’un des noms les plus légendaires dans le domaine des couteaux. Il est considéré comme un véritable précurseur depuis les années 80. Ses innovations se retrouvent dans presque toutes les marques de couteaux de poche.

Naissance

4 décembre 1953 à Durban, Afrique du Sud

Lieu de résidence

Boise, Idaho, USA

Designer depuis

1982

Marque

Chris Reeve Knives

Si nous devions décrire la carrière de Chris Reeve de la conception à la fabrication en un seul mot : la précision. Vous ne trouverez que très peu de couteliers travaillants avec la même précision que Chris Reeve Knives. Chris Reeve a un jour embauché un ingénieur ayant été employé par Boeing. Celui-ci a déclarer Chris comme étant fou car ses exigences pour la création des couteaux sont plus strictes que celles de Boeing pour la fabrication d’avions.

 

This thuya wood is absolutely gorgeous! #messenplatform #dutchknifecommunity

A post shared by knivesandtools (@knivesandtools1999) on

Le seul vrai Chris Reeve Sebenza

Le design le plus célèbre de Chris Reeve est le Sebenza. Ce nom signifie travail. Bien que pour beaucoup d’amateurs les couteaux de cette gamme de prix sont faits pour être exposés, le Sebenza est conçu pour être utilisé. Matériaux, formes, solidité et ingéniosité technique : tout est réuni pour faire du Sebenza un couteau unique dans sa catégorie. Surement l’un des couteaux les plus copiés et les plus contrefaits de tous les temps.

La douille de pivot Sebenza 21

La construction du pivot du Sebenza 21 est unique en son genre. Le couteau est garanti sans jeu et centré avec un fonctionnement sans à-coups. Explication : c’est parce que Chris Reeve a une douille de la taille exacte de l’espace situé au milieu du cadre englobant la lame et les washers.

Schéma de la construction du pivot sur le Sebenza 21

Vous vous demandez peut être pourquoi personne n’utilise cette solution. Et bien tout simplement parce que la fabrication d’un couteau avec une telle douille exige beaucoup de travail. Au cours du processus d’assemblage de Chris Reeve Knives, les employés poncent les washers à longueur de journée sur un grain très fin. Cela leur permet d’ajuster l’épaisseur des washers en bronze à la perfection pour que chaque lame glisse parfaitement dans son cadre.

Chris Reeve Mnandi, Inkosi, Green Beret etc.

Chris Reeve doit sa réputation à la création du Sebenza mais cela ne s’est pas arrêté là. Il a créé par la suite de nombreux modèles de couteaux de poche et à lame fixe. Il a ainsi conçu le fameux Mnandi. Un couteau très élégant et compact avec des incrustations en matériaux de luxe.

Le Sebenza 25 a ensuite succédé au 21. Entre-temps, l’évolution a continué avec la conception de la gamme Inkosi. Techniquement encore plus performant avec des washers surdimensionnés et un pivot phénoménal.

Il n’en a pas pour autant perdu ses origines de vue : les couteaux à lame fixe sont absolument fantastiques. Grâce à sa collaboration avec des spécialistes comme des soldats ou encore le designer Bill Harsey, il a donné naissance à des couteaux extraordinaires comme le Green Beret ou encore le Professional Soldier. Notre préféré étant le Nyala. Un couteau de chasse parfait avec un magnifique manche.

L’inventeur du framelock

L’une des inventions les plus connues de Chris Reeve est le framelock ou comme il l’appelait lui-même : le Reeve Integral Lock (RIL). Dans les années 80, la majorité des couteaux étaient dotés de linerlock. Reeve a donc amélioré ce mécanisme. Au lieu d’une mince pièce d’acier ou de titane, il a décidé d’utiliser l’épaisseur entière d’un côté du cadre. En résulte un verrouillage encore plus sûr avec une surface de contact encore plus grande. Non seulement ce système est plus solide en raison de l’épaisseur du matériau mais aussi parce que l’action de l’utilisateur joue un rôle. En tenant le couteau dans votre main, vous poussez le verrou en place encore plus facilement. Le framelock est maintenant visible sur presque tous les modèles de couteaux de poche mais la précision et l’ajustement de Chris Reeve sont rarement égalées.

Le framelock est maintenant visible sur presque tous les modèles de couteaux de poche mais la précision et l’ajustement de Chris Reeve sont rarement égalées

L’une des caractéristiques d’un verrou conçu par Chris Reeve est sa fermeture tardive. Pour les modèles bas de gamme, un verrouillage tardif est souvent synonyme de la fin de vie du couteau. Chez Chris Reeve c’est normal : une grande surface de contact et plus de place pour ‘’glisser’’ plus loin. Le framelock de Chris Reeve est si parfait que le réglage de celui-ci reste le même pendant des années. Un Sebenza et un Inkosi avec un verrouillage anticipé est plus rare qu’un Inkosi avec un verrouillage tardif. Plus qu’un inconvénient, c’est un gage de qualité !

Et encore plus d’innovations

Fort de ces 30 années d’expérience dans la conception et fabrication de couteaux, Chris Reeve a eu le temps d’inventer bien d’autres choses. Il est le créateur du couteau en acier monobloc à manche creux. Il a également pensé à placer la bille de détente en céramique dans le coin du framelock pour plus de durabilité. Sa collaboration avec Crucible lui a également permis de développer les nuances d’acier CPM S30V et CPM S35VN. Il a été le premier à réaliser que perforer les washers en bronze permet de réduire la friction et de stocker du lubrifiant. Il a créé un certain nombre de systèmes de verrouillages et il est même décrit comme l’inventeur de la finition stonewashed des lames.

L'une des tables d'assemblage chez Chris Reeve Knives

La jeunesse de Chris Reeve

Chris Reeve est né le 4 décembre à Durban en Afrique du Sud et a étudié le génie mécanique. La course automobile l'occupe pendant son temps libre. Il est l’un des rares pilotes sponsorisés par une usine. Il fabrique donc de nombreuses pièces et outils lui-même. Ce jeune homme est né plein d’ingéniosité.

Lorsque Reeve a été appelé pour son service militaire dans les années 70, il manquait une partie indispensable à son équipement : un couteau. De par son budget limité, il a décidé de fabriquer son propre couteau. Une très belle pièce avec un manche en bois fin de la région de Durban. Un bois très humide et peu résistant à la chaleur qui éclatera après quelques jours. Pas très pratique pour un soldat donc…

Il a immédiatement commencé à réfléchir et à dessiner afin de concevoir un couteau dont la lame et le manche sont fait d’une seule pièce d’acier avec un manche creux afin de pouvoir y glisser un petit kit de survie. Plus de problèmes dus à la chaleur et à l’humide.

Reeve conçoit finalement les premiers couteaux One Piece au début des années 80. Entièrement personnalisés et fabriqués à la main. En janvier 1984 il commence à produire des couteaux à temps plein.

C’est en 1987 que Reeve présente le premier Sebenza. Un couteau qui sera récompensé par le prix ‘’Best Folding Knife’’ décerné par la Knifemakers Guild South Africa. Le premier prix d’une longue série.

Dans les années qui ont suivies, Chris Reeve et son épouse Anne ont bâti leur empire. En 1989 ils décident de s’expatrier aux USA. Ils émigrent donc d’Afrique du Sud à Boise dans l’Idaho, USA.

 

Ici, Chris Reeve conçoit et bâti sa réputation sans faille. Les doigts d'une main ne sont plus suffisant pour compter les fois où il a remporté le prix Manufacturing Quality Award. Il continu le développement de ses couteaux, en solo mais aussi en collaboration avec des designers comme Grant&Gavin Hawk et William (Bill) Harsey. Pour les amateurs de couteaux et les couteliers, les couteaux Chris Reeve sont une référence en matière de couteaux hauts de gamme.


Lire plus