Commandé avant 19h, expédié le jour même Expédition gratuite à partir de 50 € Retour gratuit sous 30 jours
4,7
Couteaux de cuisine
& ustensiles
Casseroles
& poêles
Aiguiser
& entretien
Couteaux
& multitools
Lampes de poche
& piles
Jumelles
& longues-vues
Extérieur
& équipement
NouveautésPromos
& Offres spéciales
Home Smart info Évaluation ESEE 3 en S35VN & ESEE 6 au manche en 3D

Évaluation

ESEE 3 en S35VN & ESEE 6 au manche en 3D

En 2020 ESEE nous a tous surpris avec de nouveaux manches en 3D sur ses couteaux les plus populaires. Avec un choix d'acier encore plus surprenant : le S35VN. Le bushcrafter Padraig Croke a testé le nouvel ESEE 3 en S35VN et l'ESEE 6 l'ESEE 6 au manches en 3D.

Cassez le moule !

Coup d'œil sur les derniers nés d'ESEE

Testés sans relâche, connus pour leurs outils utilitaires, leur approche sans fioritures garantie et l'utilisation de matériaux simples et efficaces, les couteaux ESEE Knives sont l'exemple type d'une marque de couteaux Made in USA. Ils ont une place de choix dans l'équipement des policiers, des militaires et des amateurs de survie. Je pense qu'une grande partie de leur réputation vient de l'excellence de leur contrôle qualité. A force d'utiliser le même acier et les mêmes matériaux pour les couteaux, je pense qu'à un moment donné, on devient imparable sur toutes les nuances de ces matériaux. Mais cela ne signifie pas qu'ils se reposent sur leurs lauriers. Ils sont constamment à la recherche de nouveaux marchés à servir. De nouvelles façons de mettre leurs outils entre les mains de personnes qui recherchent des couteaux fiables. C'est ainsi qu'ils ont créé la série Camp-Lore il y a quelques années. Ils se sont alors penchés sur des modèles de couteaux classiques qui conviennent encore mieux à l'artisanat du bois et au bushcraft. Les deux modèles les plus célèbres sont l'ESEE JG5, inspiré par le légendaire Nessmuk, amateur d'outdoor invétéré et conçu par James Gibson. Et l'ESEE PR4, conçu par Patrick Rollins et inspiré par Horace Kephart. Vous pouvez en apprendre plus sur ces couteaux en lisant mes articles sur l'ESEE JG5 et l'ESEE PR4.

ESEE suit de près les évolutions du marché. En parlant aux utilisateurs et en écoutant attentivement leurs souhaits. Cela a conduit à cette nouvelle ligne utilisant de nouveaux matériaux et de nouvelles méthodes de fabrication. Les deux couteaux que j'ai eu le plaisir de tester sont l'ESEE 3 en CPM S35VN et l'ESEE 6, tous deux avec des manches 3D. Que vous soyez déjà l'heureux propriétaire de l'un des premiers modèles, ou que vous cherchiez un nouveau couteau : je pense qu'avec ces nouveaux couteaux, chacun trouvera son bonheur. Voyons donc de plus près quels sont les différences, les avantages et les inconvénients.

ESEE 6 3D Handle
ESEE 6 3D Handle

Les manches arrondis en 3D

Les deux couteaux ont des manches fraisés en 3D, beaucoup plus arrondis que les manches habituels, assez plats, auxquels nous sommes habitués. Les manches plats d'ESEE ont une fonction, qui est de porter les couteaux plus près du corps, ce qui les rend moins visibles. Cependant, ce point là ne me préoccupe pas. Je n'ai qu'un couteau sur moi sur le terrain. C'est pourquoi je préfère la nouvelle version arrondie. Le résultat est une forme beaucoup plus confortable qui tient parfaitement dans la main. De plus, les rainures de fraisage sont très confortables et offrent un peu plus de grip, sans former de points de friction désagréables. Cette nouvelle forme de manche est très confortable pour l'ESEE 3, mais sur l'ESEE 6, elle se distingue carrément. Notamment parce que j'ai utilisé ce couteau de manière beaucoup plus intensive, entre autres pour abattre de petits arbres. Mais j'y reviendrai plus tard dans cet article.

Le seul inconvénient du micarta 3D est qu'il adhère peut-être un peu moins que le micarta en toile rugueuse, habituel des couteaux ESEE. Sur mon Izula 2 par exemple, c'est vraiment important pour un si petit couteau. Mais même dans ce cas, ce n'est pas un facteur déterminant pour moi. Les avantages l'emportent sur les inconvénients.

ESEE 3 CPM S35VN
ESEE 3 CPM S35VN

Le choix de l'acier

1095 L'acier carbone 1095 a toujours été l'acier standard d'ESEE. Alors quand j'ai découvert le choix d'un acier résistant à la corrosion avec le S35VN, j'ai été très surpris. Il s'agit d'un acier de première qualité, loué pour son maintien du tranchant et sa résistance. C'est un pas de géant par rapport au 1095, mais les clients l'ont demandé et l'ESEE les a écoutés.

Le S35VN est fabriqué par Crucible Steel. Ils ont été approchés par nul autre que Chris Reeve, qui les a mis au défi de fabriquer un acier ayant les mêmes propriétés que le S30V, mais avec une préservation du tranchant et une ténacité encore meilleures. Le CPM S35VN est né. Sa composition a été rééquilibrée pour former des carbures de niobium, ainsi que des carbures de vanadium et de chrome. Les carbures de niobium remplacent en partie les carbures de vanadium, rendant le CPM S35VN 15 à 20 % plus résistant que le CPM S30V sans sacrifier la résistance à l'usure. Cette meilleure résistance le rend moins sensible aux ébarbures. Comme les carbures de vanadium et de niobium sont plus durs que les carbures de chrome, ils offrent une meilleure résistance à l'usure.

ESEE 3 in S35VN

ESEE 3 en S35VN

L'amélioration du maintien du tranchant est perceptible. Même dans le test où ESEE a comparé ce couteau à un ESEE 3 original. Ce test comprenait les choses habituelles : couper la corde, bâtonnage à angle droit et couper le carton. Le S35VN a gagné largement. La finition stonewash n'est pas seulement esthétique, elle ajoute aussi une plus grande résistance à la corrosion. Et les inévitables rayures d'usage donnent une belle patine au fil du temps sur la finition stonewash.

Comparé au 1095, le S35VN montre une bonne résistance à une utilisation extrêmement dure, comme on peut l'attendre d'un ESEE. Sur le site d'ESEE, on peut lire : "Ces couteaux sont trempés à jusqu'à une dureté optimale de 59-60RC. Leur capacité à résister aux mauvais traitements est largement inférieure à celle des modèles ESEE 3 en 1095". Lors des premiers tests de résistance, ESEE a réussi à casser le couteau en bâtonnant sur du bois sec très dur. Ce couteau n'est donc pas un 'beater'. Mais comme pour tous les aciers, il y a des avantages et des inconvénients. Et on en arrive alors aux préférences personnelles.

Alors, en quoi ce couteau excelle-t-il ? Je pense que c'est un excellent compagnon pour les chasseurs ou les randonneurs à la recherche d'un couteau fiable pour le travail standard en bivouac. Il reste incroyablement tranchant et ne rouille pas. Il suffit de le passer sur un cuir et il est à nouveau aiguisé comme un rasoir ! Il s'agit en fin de compte d'une question de préférence. Et souvenez-vous : s'il casse, ESEE le remplace. No questions asked.

Il reste incroyablement tranchant et ne rouille pas. Il suffit de le passer sur un cuir et il est à nouveau aiguisé comme un rasoir !

ESEE 6 3D Handles

ESEE 6

Pour ce couteau je savais avant de commencer exactement à quoi il me servirait.  Parce que ses caractéristiques sont presque les mêmes que celles de l'ESEE 6 original. Je me suis donc fixé comme objectif d'examiner comment le nouveau manche améliorerait le confort d'utilisation. Avec des tâches plus difficiles qui sollicitent le travail des mains.

La fabrication d'une planche à feu en forêt me semblait être une tâche appropriée, car l'ESEE 6 est un couteau de survie par excellence. Pour fabriquer une planche à feu, on utilise le couteau de différentes manières. Découper des encoches, "percer" avec la pointe pour faire un évidement pour le foret, fendre et couper la planche de base et couper la tige elle-même. J'avais aussi quelques travaux de coupe : avec la permission du propriétaire, abattre quelques petits arbres. Ce diamètre est parfait pour le mobilier de camp et les abris. En théorie, le couteau devrait être capable de couper du bois de cette taille.

ESEE 6 3D
ESEE 6 3D

La coupe des arbres s'est très bien passée, la répartition du poids permet d'exercer beaucoup de force avec une dragonne pour la sécurité. Celle-ci permet de tenir le couteau plus en arrière pour pouvoir exercer plus de force, sans avoir peur de perdre la prise. Les plaquettes du manche permettent d'effectuer facilement des tâches répétitives sans fatiguer la main et sans échauffement.

On peut dire la même chose de la fabrication de la planche à feu. Le perçage du trou avec la pointe de la lame était facile, bien que la longueur supplémentaire de la lame rende le travail un peu plus difficile qu'avec une lame d'environ 10 centimètres. Même si cela permet d'exercer un peu plus de pression. Les mouvements de coupe poussés 'push cuts' pour l'encoche en V se sont également bien passées. A cause du revêtement poudré, le dos de la lame n'est pas aiguisé pour être utilisé avec un firesteel, et il est également impossible de faire des étincelles avec un silex. L'avantage est que le dos est moins agressif pour le pouce quand on lui met autant de pression.

ESEE 6
ESEE 6

Pour le foret, je me suis compliqué la tâche en prenant un morceau de bois rond et droit d'une grosse bûche, au lieu d'une simple branche. J'ai donc dû le couper et le fendre pour le mettre en forme. Pour cela, j'ai utilisé une prise à genoux en tirant la tige vers moi afin de la raboter uniformément. La longueur supplémentaire de la lame rend cette opération beaucoup plus facile qu'en utilisant un couteau plus petit. J'ai estimé que ce serait un test intéressant, bien qu'il demande plus de temps et d'énergie, il en exige aussi plus du couteau. J'ai imaginé un scénario où j'aurai dû extraire tout le set d'une seule bûche de bois. Comme si je me retrouvais dans une situation aussi difficile. Une fois la planche à feu prête, j'ai placé le couteau sous la planche pour récupérer la braise. Si on veut utiliser un couteau au maximum, autant faire comme ça. Allumer un feu de cette manière avec seulement un couteau comme outil est un bel exercice. C'est ce que j'aime faire quand je teste un couteau de survie.

Finalement, quelle est la différence pour ce nouveau modèle ? Si j'avais déjà un ESEE model 6, est-ce que je trouverais que cela vaut la peine de passer au 3D ? Franchement, le nouveau manche en micarta 3D en vaut la peine. Cependant, je ne le considère pas vraiment comme une amélioration. Ces plaquettes de manche donnent l'impression d'avoir un couteau complètement différent. Et, bien sûr, son originalité est appréciable. Les nouvelles plaquettes de manche sont tellement confortables que la prise en mains est excellente. Même lorsque l'on coupe, tranche, bâtonne toute la journée, le couteau reste confortable. Ma main n'était pas du tout fatiguée non plus. Si en plus vous appréciez l'originalité, je suis sûr que vous allez adorer ce couteau. Comme déjà mentionné, certains préfèrent les plaquettes de manche plates parce qu'elles permettent de porter le couteau plus près du corps. Mais si cela n'est pas important pour vous, vous pouvez essayer ce couteau !

ESEE 6

Récapitulation

Il est plaisant de voir qu'une entreprise comme ESEE, tellement connue pour un certain type de couteaux, n'a pas peur d'essayer de nouvelles choses. De nouveaux types d'aciers et de nouvelles techniques de production. J'attends avec impatience la prochaine nouveauté qui sortira de l'usine ESEE. Et si c'est là une indication de ce qui nous attend, il y aura surement beaucoup de choses passionnantes. ESEE a de nombreux fans dont je fais partie. Et c'est génial de voir que même un 'classique' peut être amélioré. Bravo !

ESEE 3 S35VN Fire Steel
ESEE 3 S35VN Fire Steel

BONUS: le truc de l'élastique sur la gaine de l'ESEE 3

Je sais que vous aimez tous jouer avec les différentes configurations de votre équipement pour les améliorer en permanence. Cela fait maintenant un moment que cette idée pour la gaine de l'ESEE 3 S35VN me trotte en tête. On passe un morceau d'élastique épais à travers les trous, en laissant toujours la place au clip de ceinture, on crée ainsi un support de firesteel à l'avant. Si on s'y prend bien, on peut même utiliser l'élastique comme corde de cou. A vous d'essayer !

0 évaluation(s)
ESEE Model 3 S35VN 3D Black G10 couteau de survie 3PM35V-001 étui noir + clip de poche Manche/lame : G10/CPM S35VN Longueur de lame : 8,8 cm Poids : 165 g
€ 205,00

Article en stock

0 évaluation(s)
ESEE Model 6 Black Blade 3D Natural Canvas Micarta couteau de survie 6PB-011 étui kydex + clip plat Manche/lame : G10/acier carbone 1095 Longueur de lame : 16,5 cm Poids : 335 g
€ 218,00

± 2 semaines

Expert

Padraig Croke
Padraig Croke

Padraig Croke est un amateur de bushcraft et de plein air qui ne vit que pour ça. Il est co-animateur du podcast Trial by Fire, un podcast bimensuel dédié au bushcraft et à l’outdoor. Il est également admistrateur de la communauté virtuelle ‘Living to Learn’ et designer du magazine The Bushcraft Journal.

Lors des podcats Trial by Fire, Padraig Croke et Joe Price parlent de bushcraft et autres activités outdoor. Vous trouverez ces épisodes sur TrialByFire ainsi que sur iTunes, Spotify et Stitcher. N’oubliez pas de les suivre sur instagram @thetrialbyfirepodcast.

Merci Padraig pour cette super revue d’expert !


Lire plus