Commandé avant 19h, expédié le jour même Expédition gratuite à partir de 50 € Retour gratuit sous 30 jours
4,7
Couteaux de cuisine
& ustensiles
Casseroles
& poêles
Aiguiser
& entretien
Couteaux
& multitools
Lampes de poche
& piles
Jumelles
& longues-vues
Extérieur
& équipement
NouveautésPromos
& Offres spéciales
Home Smart info Évaluation Le trio Nessmuk : interprété de façon moderne par Padraig Croke

Évaluation

Le trio Nessmuk : interprété de façon moderne par Padraig Croke

Les connaisseurs savent qui était ‘Nessmuk’ et ce qu’il a apporté à la pratique moderne du bushcraft.  Notre bushcrafter maison, Padraig Croke a testé le « système Nessmuk » avec une Hache Hultafors Ekelund, un couteau ESEE JG5 et le couteau de poche LionSteel Bestman. Découvrez son compte-rendu passionnant !

Dans mon dernier article pour Knivesandtools, j'ai parlé des combinaisons d'outils, et des choix que l’on fait en fonction des tâches, du terrain et de l'environnement où on va. C'est un sujet qui me fascine, je suis toujours intéressé par les choix d'outils faits par leurs utilisateurs. J'aime aussi comprendre pourquoi chacun choisit d’emmener tel ou tel objet avec lui. On dispose d’une offre tellement vaste pour l’outdoor qu’il est parfois difficile de faire un choix parmi les multiples outils et marques proposées. Couteau de survie ou couteau de bushcraft ? Hache de bûcheron ou hachette ? Aurais-je besoin d’une scie ?

Le Trio Nessmuk est un ensemble d'outils proposé par George Washington Sears. On le connait aussi sous le nom de Nessmuk. À la fin du XIXe siècle, il était un pionnier dans le domaine de la protection de la nature et des espaces verts.  Avec Kephart, il est l'un des grands-pères du bushcraft moderne.  Son livre intitulé Woodcraft and Camping est un best-seller, il est toujours ré-imprimé depuis sa première édition en 1884.  De nombreux passionnés, dont moi-même, ont lu son livre d'innombrables fois et ont utilisé sa boîte à outils. Aujourd'hui encore, son travail a une énorme influence sur le monde du bushcraft. Nessmuk pensait que sa combinaison d'outils (un couteau fixe, une hachette et un couteau de poche) lui permettrait de remplir toutes les tâches nécessaires sur le terrain.  Dans cet article, je mets ce trio à l'épreuve. Non seulement pour voir si cet ensemble est toujours pertinent aujourd'hui, mais aussi pour voir comment le moderniser.

 

ESEE JG5

Choisir les bons outils

Les amateurs de plein air sont constamment en train de tester des trucs. Nous prenons plaisir à modifier et améliorer notre équipement en permanence, entre deux expéditions. On invente de nouvelles manières de porter nos outils chacun à sa façon. Bien sûr, chacun a ses propres idées et réflexions sur l’équipement parfait.
Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Cependant, le trio Nessmuk est un très bon point de départ pour couvrir tous les besoins. ce dont vous avez besoin. Il est également conseillé de réfléchir à quel type d’outdoor vous appartenez. Le fait d’être un ultralight-hiker, un chasseur ou un amateur de bivouac, influencera le type d'équipement dont vous avez besoin. Il faut également tenir compte des contraintes logistiques, de votre gabarit et de la durée de votre expédition. Par exemple, une hache plus grosse est mieux adaptée aux longs voyages sous la tente, surtout pendant les mois froids. Elle permet de faire du bois pour le feu plus facilement. Alors que pour les treks plus longs aux tâches plus légères, une hachette sera plus adaptée. C'est une question de polyvalence et de planification.

Hultafors Ekelund

La hache

Comme mentionné ci-dessus, la hache de Nessmuk convient pour deux types d’utilisations. Dans son livre "Woodcraft and Camping", il décrit sa hache et les pensées qui la sous-tendent.

“Parlons brièvement de la hache inégalée, car à ma connaissance, c'est l'outil le plus difficile à se procurer. Avant même d'avoir 12 ans, j'ai réalisé qu'une hache légère est une condition sine qua non pour le travail du bois, et qu'il est difficile d'en trouver une bonne. J'ai essayé les "shingling hatchets'" (une sorte de hache de charpentier avec arrache-clou), les lathing hatchets (hache de charpentier avec marteau), et les petites hachettes que l'on trouve dans les magasins d'outils à la campagne, mais aucune d'entre elles n'était assez bonne...  J’ai dû chercher pendant douze ans avant de trouver la hache compacte qui me convenait. Fabriquée à Rochester par un fabricant d'instruments médicaux nommé Bushnell...  J'aime son double tranchant. Je veux un côté épais et ferme pour les racines d’arbres, les os des cerfs, etc. Et une arête fine pour couper le bois normal.”

George Washington Sears, Woodcraft and Camping

Pour Nessmuk, il était indispensable de disposer d'une hache compacte à double face pour préparer le gibier et fendre le bois. Pour quelqu'un comme moi, qui ne prépare jamais de grands animaux, mais utilise la hache pour travailler le bois et le fendre, je n'ai pas besoin d'une double tête. Dans cette optique, mes haches préférées sont la Fiskars Norden N7 et la hache Hultafors Ekelund Hunting Axe  (anciennement appelée Hultafors Classic Hunter). Je ne m’étendrai pas trop sur la Fiskars, car vous pouvez lire mon évaluation de la Fiskars Norden N7 ici.

Hultafors Ekelund
Hultafors Ekelund

Evaluation de la hache de chasse Hultafors Ekelund

La hache Hultafors Ekelund (Classic Hunter) a été ma toute première hache lorsque j'ai commencé à aller dans les bois, et je l'ai encore aujourd'hui. D'une longueur totale de 20 pouces (50 cm), elle est suffisamment longue pour être utilisée à deux mains, elle est ainsi parfaite pour les tâches légères en forêt pour fendre le bois. L'Ekelund se situe précisément entre une grande hache à fendre et une petite hachette. Sa tête convexe en acier suédois de haute qualité est forgée à la main avec un profil permettant de dépecer le gibier avec une grande précision. Sa taille est idéale pour tous les travaux de bivouac. Et elle se débrouille également très bien pour la sculpture. Toutefois, avec son poids total de 1,25 kg, elle est moins adaptée pour une utilisation prolongée, pour creuser le bois par exemple.

L’étui en cuir de haute qualité de cette hache a, à mon avis, un avantage sur les autres étuis que j'ai rencontrés jusqu’à présent. En effet, il est sans bouton-pression, mais on attache une lanière de cuir à l'arrière de la tête de hache. C'est appréciable pour plusieurs raisons. La première est qu'il peut être remplacé plus facilement sur le terrain par un morceau de paracord ou un autre bout de corde qu’un bouton pression qui se casserait.

Si vous êtes du genre à utiliser votre hache pour des travaux d'artisanat ou de construction, une hache plus petite pourrait être préférable. Une hache à une main plus légère et plus rapide comme la Fiskars Norden N7 serait probablement plus adaptée à vos besoins. Quel que soit son style ou sa taille, la hache sera toujours la compagne du bushcrafter.  Mais passons maintenant au compagnon de la hache. Le couteau fixe de Nessmuk.

ESEE JG5

Le couteau fixe

Le travail le plus lourd étant effectué avec la hache, l'outil suivant en termes de poids ou de taille est le couteau fixe. Le couteau fixe est considéré par beaucoup comme l'outil principal du bushcrafter  permettant de créer de nombreux autres outils.  Et aussi pour faire du petit bois et même pour préparer la nourriture. Nessmuk a longuement réfléchi au type de couteau à choisir et il a opté pour un couteau plus fin et plus léger, au contraire des couteaux plus lourds qui font office d’outil tout en un. A ce sujet, il dit :

“A propos du couteau ou des couteaux. Ils sont de première nécessité et devraient être les meilleurs, tant en ce qui concerne la forme que le matériau dont ils sont faits.  Les "bowies" et les "couteaux de chasse" généralement vendus sont épais et lourds. Ils ont un sorte de crête au milieu de la lame. Leur aspect est meurtrier, mais de peu d'utilité. Ils sont plutôt destinés à orner la ceinture d’un «Billy the Kid » de papier que celle d’un véritable chasseur Je préfère un couteau dont la lame est fine pour pouvoir dépecer et couper la viande et la nourriture facilement.”

George Washington Sears, Woodcraft and Camping

En dehors de cette dernière ligne, il parle en fait très peu de la forme, du style ou du fabricant de son couteau.  Il ne semble pas qu'il ait utilisé ce couteau pour le travail du bois ou le bushcraft, mais au vu des illustrations de son livre, nous voyons que son couteau ressemble fortement à un couteau de boucher. Avec une crête sur le dos de la lame pour le dépeçage, et un ventre rond adapté au tranchage de la viande. C'est une forme de lame que je ne connaissais pas très bien avant de me lancer dans la rédaction de cet article il y a environ 3 mois. Donc, fidèle à l’espirt Nessmuk, j’ai commencé à utiliser l'ESEE JG5, lui même inspiré par Nessmuk. Je voulais voir si un couteau comme celui-ci serait un couteau d’outdoor polyvalent pour le bushcraft moderne.

ESEE JG5
ESEE JG5

Evaluation de l’ESEE JG5

Certains connaissent déjà ce couteau. Il a été introduit y a deux ans, en même temps que toute une nouvelle gamme de couteaux d'outdoor ESEE, dont le PR4 faisait aussi partie (découvrez ici mon évaluation de ce couteau). La Gibson Axe faisait également partie de cette gamme dont tous les outils sont fabriqués dans les mêmes matériaux :  acier au carbone 1095 stonewashed et manches en micarta texturé marron. Bien que les spécifications du PR4 et du JG5 soient très proches, ce sont des couteaux complètement différents. La première chose que l'on remarque à propos du JG5, est sa minceur. Combiné avec un aiguisage plat et un arrondi sur le ventre, on remarque que la préparation des aliments avec ce couteau est un jeu d'enfant. Contrairement à un scandi grind, ce couteau coupe les légumes et la viande comme si de rien n'était. Un compagnon parfait pour cuisiner un bon ragoût. Un couteau d’outdoor conçu pour cuisiner.

J’avoue que j’étais sceptique quant à la polyvalence de ce couteau lorsque je l’ai eu en mains pour la première fois. Les plaquettes de manche et sa forme lui donnent une prise en main agréable. Mais est-ce que l’épaisseur et la longueur du JG5 lui permettraient de s’acquitter de mon travail habituel ? Y compris le bâtonnage, la fabrication de hérissons et le travail fin du bois. Et finalement ce couteau s’en sort très bien.

Faire des hérissons et démarrer un feu ne posent aucun problème avec le dos aiguisé de la lame. On en attendrait pas moins d’un couteau ESEE. Là où le bât blesse, c’est pour le travail fin du bois. Le ventre arrondi est parfait pour dépecer et trancher mais moins pour entailler et couper le bois. La longueur totale de la lame est un vrai 5’’ (12,5 cm), en principe une taille parfaite pour le bâtonnage. Cependant avec son épaisseur de 0,125" (3,0 mm), elle est un peu trop fine pour de telles tâches lourdes. j’ai même senti la lame se ployer pendant de telles tâches. Il peut le faire mais il n’est pas fait pour ça. Mais c’est pour cela que nous avons aussi une hache sur nous. On peut donc dire que le JG5 est le compagnon idéal d’une hache, il ne s’agit pas d’un outil à emmener seul.

LionSteel BestMan BM13

Le couteau de poche

Nous avons évoqué les tâches le plus lourdes, le bivouac, et le travail du bois avec la hachette. Le couteau fixe se charge des tâche intermédiaires comme la préparation du feu et des repas. Et ensuite ? Comme indiqué, le JG5 n’excelle pas dans les travaux de précision comme la fabrication d’ustensiles de cuisine ou la découpe d’entailles dans le bois. Pour cela on a besoin d’un couteau de poche. Pour Nessmuk, c'est la dernière pièce du puzzle dans un ensemble d'outils polyvalents. Il décrit son couteau de poche ainsi.

“Le solide couteau de poche à deux lames est le meilleur modèle que j'ai trouvé jusqu'à présent. En combinaison avec le couteau fixe, c'est plus que suffisant pour une utilisation dans le camp.”

George Washington Sears, Woodcraft and Camping

C'est à peu près tout ce que nous savons sur son couteau de poche, avec son dessin. Nous ne pouvons donc que spéculer sur son choix et ses motivations. Son illustration montre qu'il s'agit probablement d'un Case Stockman ou quelque chose de similaire avec une lame clippoint et une pointe de lance de l'autre côté. De nombreuses entreprises ont fabriqué des couteaux similaires au fil des ans. Mais comme il s’agit ici d’une approche moderne, je préfère envisager un couteau très moderne qui soit similaire à son couteau. En l’occurrence, le LionSteel BestMan slipjoint.

LionSteel BestMan
LionSteel BestMan

Evaluation du Lionsteel BestMan BM13

Pour certains s’équiper d’un couteau de poche est une idée complètement dépassée pour le choix des outils. Nous y reviendrons plus loin dans cet article. Pour l’instant je me contenterai de dire que le couteau multifonctions a dépassé le couteau de poche. Si on s’en tient à la tradition de Nessmuk, un couteau tel que le BestMan est parfait pour les travaux plus précis. C'est tout simplement un couteau de poche magnifique que j’ai toujours sur moi depuis des mois. Personnellement, j’apprécie tout particulièrement son design, certes traditionnel, mais avec des matériaux ultramodernes.  Avec ses mitres en titane, ses plaquettes de manche en olivier et ses lames en M390, c'est un ouvrier qui brouille les lignes entre le couteau traditionnel et le couteau de gentleman.

Avec une dureté de 61HRC, c'est un couteau assez délicat à aiguiser, ce qui n'est pas idéal sur le terrain où on a pas tous ses outils d'aiguisage à portée de main.  Un avantage est que le M390 conservera son tranchant très longtemps.  Il s'agit donc plus d'une question de conservation du tranchant que de résistance, ce qui est parfait pour un couteau de poche comme celui-ci. L'acier est incroyablement résistant à l'usure et reste donc tranchant même lors d’expéditions de plusieurs jours.  N'oubliez pas de l'aiguiser avant de partir pendant plusieurs jours.  Vous pouvez également emmener une pierre à aiguiser céramique comme la Spyderco DoubeStuff.  Pour plus d'informations sur le M390, vous trouverez un article sur l'acier Böhler M390 ici.

Un acier très tranchant comme le M390 fonctionne bien parce que les tâches que l’on attend d’un couteau de poche, comme l'entaillage et le travail fin du bois, n’en demandent pas trop à la lame.  Le BestMan a deux lames. Une clippoint parfaite pour l'entaille et la préparation des aliments et une sheepsfoot qui permet de mieux trancher, car on peut mettre le doigt sur sa pointe. On a ainsi presque un scalpel sur soi.

Hultafors Ekelund

Alternatives possibles

Je ne dirais jamais qu'un ensemble d’outils est parfait. Et comme je l'ai expliqué dans cet article, il est très important de tenir compte de vos objectifs ultimes et de votre façon de travailler lorsque vous choisissez des outils.  Leur poids, la façon de les transporter, le temps de l’expédition, le type d’environnement...  La liste des variables est infinie. Chacun trouve sa propre combinaison qui lui convient. Et c'est là que se trouve tout l’art de la chose. S'adapter, évoluer et apprendre les uns des autres. Le Trio Nessmuk est simplement une combinaison qui existe depuis plus de 100 ans. Peut-il être mis à jour ? Bien sûr qu'il le peut ! Vous trouverez ci-dessous un certain nombre d'alternatives avec, à mon avis, leurs avantages et inconvénients.

Une scie pliante au lieu d'une hache ?

Un amateur de plein air moderne serait-il mieux servi avec une scie pliante, comme une Silky, au lieu d'une hache ? Il y a certainement certains avantages. En théorie, une scie est un meilleur choix pour le seul travail du bois. Simplement par l’économie d'énergie nécessaire pour travailler avec une hache. Scier des branches est beaucoup plus efficace en termes de calories que de les couper à la hache. Surtout lorsque vous utilisez une scie à traction, qui nécessite beaucoup moins de force de la part de l'utilisateur.

Même en ce qui concerne l'apprentissage et la sécurité, une scie est beaucoup plus indulgente qu'une hache. Si vous êtes novice dans l'utilisation des haches, il est conseillé de pratiquer sous la supervision d'une personne expérimentée. Cela peut sembler illogique, mais une hache à manche court est beaucoup plus dangereuse qu'une hache à manche long. Comme le tranchant est beaucoup plus proche du corps, il faut être plus prudent. Il suffit de louper ou effleurer le bloc pour atteindre quelques orteils ou un tibia  (croyez-moi, j'ai vu cela se produire plus d'une fois). Les haches sont des outils puissants, et doivent être considérés en tant que tels.

Les inconvénients ? Une hache est donc plus sûre pour un débutant et nécessite moins d'énergie. Mais on ne peut pas fendre du bois avec. Il est également beaucoup plus difficile d'effectuer divers types de travaux de menuiserie sans hache. Personnellement, je n'aurais guère envie de construire un lit ou autre mobilier de bivouac sans ma fidèle hache. On peut résoudre ce problème avec un couteau fixe plus lourd avec lequel on peut aussi fendre du bois. Des exemples appropriés sont le KA-BAR Becker BK2, le Fällkniven S1X ou peut-être l'ESEE 6. Tous d’excellents couteaux à combiner avec une scie pliante

Un couteau multifonctions à la place d'un couteau de poche ?

Avec les nombreuses possibilités présentes sur le marché actuel, que Nessmuk n'avait pas à sa disposition, il serait logique de choisir de remplacer le couteau de poche par une couteau multitool polyvalent comme un couteau suisse Victorinox, ou peut-être un Leatherman. Les deux sont d'excellentes alternatives, et sont d’excellents candidats par la quantité d'outils qu’ils contiennent.

À mon avis, le Leatherman présente des avantages par rapport au couteau suisse. Un avantage est que les lames d'un Leatherman ont généralement un système de verrouillage, qui met vos doigts en sécurité. J'ai également remarqué que la forme de la lame et l'acier 420HC de Leatherman sont plus fins et restent tranchants plus longtemps que l'acier Victorinox. Je préfère aussi la scie de Leatherman à celle d'un VIctorinox. Le dos aiguisé est également parfait pour utiliser un firesteel.

À mon avis, un Leatherman est aussi beaucoup plus solide qu'un couteau suisse en raison de l'absence de pièces en plastique. La seule chose que beaucoup de Leathermans n'ont pas, c'est le poinçon de couture (awl en anglais). Et c'est l'un des outils les plus polyvalents et les plus sous-estimés en forêt. Il permet de tout faire, réparer les coutures d’un sac à dos, percer des trous dans le bois et même faire des copeaux et gratter un fiersteel. Jetez un coup d'œil sur Youtube pour découvrir tout ce que ce simple outil permet de faire.

La discussion Victorinox contre Leatherman mérite en fait son propre article, peut-être que je l’écrirai un jour. Ce que je veux dire ici, c'est qu'il y a effectivement de nombreux avantages à un tel couteau, par rapport à un couteau de poche traditionnel. Le seul inconvénient est que l’on est souvent un peu limité dans le choix d'acier. Si on opte pour un couteau de poche classique de format plus grand, le choix de l'acier est presque infini ! Depuis les couteaux plus économiques de Kershaw aux couteaux haut de gamme de Chris Reeve Knives. La seule limite est votre budget.

Conclusion

À mon avis, le Trio Nessmuk reste une base solide pour qui part dans la nature. J'ai beaucoup utilisé cet ensemble et j'ai constaté que de petits ajustements sont nécessaires pour l’adapter à notre époque. Cependant, malgré ces petits ajustements, c'est un excellent point de départ. Surtout pour un débutant qui se demande de quel type d'outils il a besoin. Mon conseil est, comme toujours, de faire vos propres recherches. Testez, alternez, voyez ce qui fonctionne pour vous. De plus, je peux vous assurer que cela évoluera au fil du temps. Tout comme vos expéditions et vos habitudes changent. Ne vous fixez donc pas trop sur vos choix pour démarrer. Prenez plaisir à tester de nouvelles choses, et à réfléchir entre deux expéditions. Tous les ensembles ont leurs propres avantages et inconvénients, alors soyez ouverts aux alternatives et aux possibilités. Cette attitude et ces informations, vous permettent de ne pas trop vous éloigner des sentiers battus. Je vous souhaite de belles aventures bien équipés !

2 évaluation(s)
Hultafors Ekelund hache de chasse 0.85 Premium, 841710 Manche/tête de hache: hickory/Acier suédois pour haches Longueur totale: 51,5 cm Poids de la tête de hache : 850 g Poids total : 1210 g
€ 123,95

± 3 jours

1 évaluation(s)
ESEE JG5 Camp-Lore couteau outdoor, James Gibson design Manche/lame : micarta/acier carbone 1095 Longueur de la lame : 12,2 cm Poids : 180 g
€ 161,95 € 179,95

Article en stock

0 évaluation(s)
LionSteel BestMan BM13 UL Olive couteau de poche slipjoint Manche/lame : Olivier/M390 Longueur de la lame : 7,4 cm Poids : 95 g
€ 170,00

Article en stock


Lire plus