Votre navigateur web est obsolète. Cela pourrait affecter le bon fonctionnement du site.

Hache et hachette Gerber Bushcraft | Évaluation par Padraig Croke

Le marché du matériel de survie est très vaste ! Être bien préparé et autonome. Des termes qui semblaient ridicules il y a quelques années, mais qui sont de plus en plus pris au sérieux. Cela a créé un nouveau marché, et la possibilité d'atteindre un tout nouveau groupe de clients potentiels. Une hache est un outil simple, peut-être même l'un des outils les plus anciens qui existe. Et pourtant, les fabricants ne cessent de sortir de nouveaux modèles, autant de nouvelles manières d'utiliser cet outil ancestral. Les haches Gerber Bushcraft sont des modèles hybrides intéressants, quelque part entre la fonctionnalité et la maniabilité d'une hache de type Fiskars. Ce n'est pas nouveau chez Gerber, mais elles ont, en plus, un look "tacticool" qui rappelle leurs couteaux. J'étais curieux de savoir s'il s'agissait d'une hache de qualité colorée, ou juste une tentative désespérée de créer un article que personne n'avait demandé. Regardons ensemble et en détail ces nouveaux modèles, pour voir ce qu'ils valent.

Déballage

Premièrement, je dois dire que je suis agréablement surpris de la qualité de l'acier de cette hache ! La construction fermée d'un bloc du manche autour de la tête de hache n'est pas nouvelle, mais elle est gage de solidité. Le poids de la grande hache m'a étonné ! Je ne m'attendais pas à un outil aussi robuste, mais le coin imposant et la large tête en font une excellente hache. En frappant trop fort avec un hache, on risque toujours de l'endommager, voir de la briser. Mais vous pouvez être sûr que ça n'arrivera pas avec celle-ci ! Sous la couche protectrice de matériau composite du manche, on trouve un noyau en acier massif, qui s'étend jusqu'à la moitié du manche, mais j'y reviendrai plus tard. Ce qui m'a vraiment surpris, c'est que ces haches ne sont pas livrées tranchantes. Elles sont même complètement émoussées, et le fer est entièrement recouvert d'un revêtement poudré. Je ne m'attendais pas à ça, sachant que tous les outils Fiskars et Gerber que j'ai eu étaient tous livrés très tranchants. C'est donc important de le mentionner, et ça m'a pris une bonne partie de la soirée pour aiguiser ces haches, en commençant avec une pierre à aiguiser de grain 200 pour finir avec une 1000. Si vous n'avez pas l'habitude, ou si l'aiguisage vous impressionne, ne vous laissez pas décourager. L'acier a une dureté très bien équilibrée, et est idéal une fois aiguisé !

J'ai nommé la marque Fiskars, car comme vous le savez surement, l'entreprise finlandaise est propriétaire de Gerber, même si on trouve de nombreuses informations contradictoires sur le sujet en ligne. Finalement, ces deux marques proposent des articles au design assez similaire, esthétiquement parlant. Les manches en matériau composite de la collection Fiskars X et des haches Gerber sont quasiment identiques, et leur hachette Freescape est aussi fabriquée en Finlande. Il y a quelques années, Gerber avait plutôt mauvaise réputation, en ce qui concerne le contrôle qualité, notamment pour leurs couteaux BG. Certains pensent que c'est Fiskars qui fabrique maintenant les outils Gerber, mais ce n'est pas le cas. Les couteaux de qualité de la collection principale de Gerber, dont le Principle et le Terracraft, ainsi que la majorité de leurs pinces multifonctions, sont fabriqués dans leur usine de l'Oregon, aux États-Unis. Par contre, ces nouvelles haches Bushcraft sont fabriquées au Vietnam.

Caractéristiques

C'est un outil au look très attrayant ! L'acier au revêtement poudré noir, les ouvertures pour alléger l'outil et la bonne poignée en caoutchouc ne sont pas que confortables et ergonomiques, ils offrent à cette hache un look tout à fait moderne et unique. Je trouve que cet outil irait très bien avec un 4x4, par exemple. Ou pour quelqu'un qui partirait à l'aventure pour un weekend, et qui préfèrerait un look tactique. Pour les avoir personnellement mis à l'épreuve, je peux vous garantir qu'il s'agit d'outils bien robustes. Pas seulement pour couper du bois, mais aussi utilisés comme marteau. L'arrière de la tête a une partie marteau très correcte, qui offre une bonne puissance de frappe grâce à la forme du manche. Mais je vous en dirai plus dans un instant ! Le fourreau de cette hache est fait d'un matériau style cordura simple, avec une sangle en velcro bien durable qui s'enroule autour de la tête. Ce fourreau est de très bonne qualité, et dispose même d'une boucle au-dessus, pour suspendre la hache. Le manche de ces deux haches offre une prise en main confortable ; la courbure du manche comme le poids de la tête font qu'elles sont très équilibrées. Aussi bien sur la hache merlin que sur la hachette, on trouve un compartiment étanche dans le manche, qui permet d'y ranger un bout de paracorde, un briquet, de l'allume-feu ou tout autre petit accessoire. C'est bien pratique, mais personnellement je l'ai retiré, je n'aimais pas le bruit du plastique qui ballotait quand je coupais du bois.

Survie et buschraft, des termes à la mode

Tout en sachant que cela n'affecte pas la qualité de ces haches, j'ai des réserves sur la dénomination et le marketing autour de cet outil. Certains éléments sont, selon moi, trompeurs ou surfaits. C'est peut-être parce que je suis européen, mais j'ai un problème avec l'utilisation des mots SURVIE et BUSHCRAFT, et la façon dont ils sont si négligemment interchangés. Je trouve que ça prête à confusion. La survie est maintenant un terme à la mode, et il est utilisé plusieurs fois dans la description de cette hache, sur le site de Gerber. Selon moi, c'est utiliser la peur pour vendre. La peur de devoir survivre dans une situation extrême, quelle qu'elle soit, à un moment de sa vie, et de se dire que cet outil pourra nous sauver la vie si les choses tournent mal.

“Surviving in the wild takes no shortage of knowledge, a keen awareness, and tools you can depend on when things go sideways. Gear that multi-tasks is key when every ounce is accounted for.” ("La survie dans la nature nécessite de bonnes connaissances, une certaine prise de conscience et des outils sur lesquels on peut compter si les choses tournent au vinaigre. Un équipement multifonction est essentiel lorsque chaque gramme compte") – site internet de Gerber

Alors en quoi est-ce une hache de "Bushcraft" ? Quelle partie de cet outil a été conçue spécifiquement pour convenir au fan de bushcraft ? Par exemple, aucun élément ne peut se remplacer sur le terrain, comme c'est le cas pour les haches plus traditionnelles, avec un manche en bois. Si cette hache tient son nom du compartiment secret pour ranger un briquet et un bout de corde (ce qui rappelle les couteaux Rambo des années 80, avec un manche creux), et si c'est là le principal argument de vente, alors je ne suis pas certain que celui qui a conçu cet article comprenne vraiment ce qu'est le bushcraft, ni ce que cela requiert. Ils ont plutôt voulu créer un article "à la mode" avec quelques gadgets.

Le principe du bushcraft, c'est de s'épanouir dans la nature. De comprendre son environnement et de s'y sentir connecté, de prendre son temps et de découvrir de nouvelles valeurs. La survie consiste à rester en vie à tout prix et à tout faire pour pouvoir rentrer chez soi, sain et sauf. C'est me dire que je pourrais brûler toute une forêt si ça permettait de me sauver la vie et de signaler ma présence pour être secouru. Ça n'a rien à voir... Il faudrait faire un peu plus attention aux termes que l'on emploie et se concentrer sur la conception d'articles de qualité. Car il existe de bons outils, sans chichi. Des outils solides et bien équilibrés, sans compartiment secret ni dénominations à la mode. Les gens recherchent juste de bons outils fiables. Maintenant, voyons si ces haches sont efficaces sur le terrain.

Performances

Côté ergonomie, les deux haches sont très confortables en main, et la courbe du manche permet une grande puissance de frappe. La poignée avec sa couche de caoutchouc et matériau composite est très agréable au toucher et la barbe profonde permet de tenir la hache bien près du tranchant. J'ai utilisé la hachette pour tailler une cuillère grossière et plusieurs piquets de tente, et je dois dire qu'elle est aussi confortable à utiliser qu'un modèle haut de gamme. De plus, elle conserve très bien son tranchant, selon moi. Une barbe profonde n'est pas particulièrement utile sur une grosse hache à fendre, sachant que les mouvements répétés avec un manche de cette forme et de ce poids sont vite fatiguants. Mais c'est un véritable atout sur la hachette, et cela facilite la fabrication de petits objets simples, tels que des coins, piquets de tente ou poignées. La partie marteau au dos de la tête de hache est bien puissante, comme je l'ai déjà dit plus tôt. Je l'ai frappée très fort contre différentes surfaces et elle n'a pas bougé, aucune déformation de l'acier, ce qui peut arriver avec des sortes d'acier moins durs. J'ai aussi utilisé le côté de la tête de hache comme marteau, ce qui est assez courant, par exemple pour enfoncer des sardines dans le sol. Je n'ai vu aucune trace d'usure sur le matériau qui recouvre la tête de hache.

J'ai voulu vraiment voir ce que cette hache a dans le ventre, vu qu'elle a l'air d'un outil solide et fonctionnel, qui semble fait pour une utilisation intensive et extrême. C'est aussi, selon moi, c'est ce qui fait la différence entre bushcraft et survie. Un outil de bushcraft est conçu de telle manière que sa forme et fonctionnalité sont optimalisés à la perfection. Pour fendre du bois le plus efficacement possible, par exemple. Mais avec une hache comme celle-ci, j'imagine pouvoir casser un pare-brise ou enfoncer une porte... Peut-être que je vais trop loin, mais ces outils peuvent faire bien plus que ce que l'on pense, et avec quelques coins de bois dur, vous pourrez sans problème fendre des bûches assez lourdes.

J'ai trouvé que la grosse hache était idéale pour fendre, grâce à son large coin bien lourd. Le relief, juste derrière le tranchant, limite la friction entre le bois et l'acier lors de la coupe. En théorie, cela devrait permettre à cette hache de moins rester coincée dans le bois qu'une hache tranchant convexe. Et c'est le cas ! Même en coupant de grosses bûches, l'acier n'est presque jamais resté coincé dans le bois. Pour moi, cette grosse hache est une excellente hache de fendage. Avec un poids total de 2,25 kg et une longueur de 67 cm, c'est un modèle idéal pour utiliser dans une cabane en forêt ou comme hache de jardinage, mais je la trouve quand même trop grande et lourde pour l'emporter en camping.

Conclusion

Pour être honnête, j'étais très sceptique à propos de ces haches quand je les ai reçues. Le compartiment dans le manche m'a donné un sentiment de mauvaise qualité. C'est sûrement pour cette raison que j'y ai été un peu plus fort en les testant sur le terrain que d'habitude. Mais je les aime bien. Je les aime beaucoup, même. Les nouvelles haches Gerber sont-elles solides ? Absolument ! Elles tiennent bien en main, elles font ce qu'on leur demande et ce, avec élégance. Leur look rappelle les anciens Land Rovers et elles auront une place de choix dans une camionnette, dans une cabane ou dans votre équipement de camping. Par contre je ne comprends pas pourquoi elles s'appellent haches "Bushcraft".

Avantages

  • Construction solide avec manche refermé autour de la tête de hache
  • Matériaux confortables et adaptés à une utilisation prolongée
  • Le matériau composite résistant aux intempéries et l'acier à revêtement poudré en font un outil idéal par tous les temps
  • La géométrie de la tête a été très bien pensée, aussi bien sur la hachette que sur la grande hache
  • La partie marteau est très puissante et utile
  • La conservation du tranchant est excellente

Points négatifs

  • Le compartiment secret dans le manche fait un peu cheap et ballotte un peu quand on utilise la hache
  • La hache est livrée non aiguisée, et nécessite pas mal de travail pour obtenir un tranchant correct
  • Ce n'est pas une hache de bushcraft... plutôt une hache/hachette tactique
  • J'aurais préféré un fourreau en plastique ou en kydex
Padraig Croke

Padraig Croke est un amateur de bushcraft et de plein air qui ne vit que pour ça. Il est co-animateur du podcast Trial by Fire, un podcast bimensuel dédié au bushcraft et à l’outdoor. Il est également admistrateur de la communauté virtuelle ‘Living to Learn’ et designer du magazine The Bushcraft Journal.

Lors des podcats Trial by Fire, Padraig Croke et Joe Price parlent de bushcraft et autres activités outdoor. Vous trouverez ces épisodes sur TrialByFire ainsi que sur iTunes, Spotify et Stitcher. N’oubliez pas de les suivre sur Instagram @thetrialbyfirepodcast.

Merci Padraig pour cette super revue d’expert !

Thèmes liés
Expédition
colissimo
gls
dhl
Retrait
ups
Moyens de paiement
payment-cartebancaire
payment-cartebleuevisa
payment-bancontactmrcash
payment-visa
payment-mastercard
payment-paypal
FRFrance